Eric Péron et Miguel Danet terminent le Tour de Bretagne en beauté

« On n’a pas dit notre dernier mot », assurait Miguel la semaine dernière, malgré des résultats mitigés sur les trois premiers jours du Tour de Bretagne. Effectivement, l’équipage de L’Egoïste a obtenu une belle 11e place sur l’avant-dernière étape, et surtout une victoire sur la dernière. De quoi aborder en confiance la Transat AG2R La Mondiale.

 

«Superbe dernière étape ! » On n’aurait pu souhaiter meilleure conclusion de ce Tour de Bretagne pour Eric Péron et Miguel Danet. Le duo monté sur son Figaro 3 rouge et blanc, drapé du design japonisant de la marque de prêt-à-porter L’Egoïste, a franchi en première position la ligne d’arrivée de l’ultime étape de cette course au large, samedi. Il a navigué en tête sur les 26 milles parcourus entre Lorient et La Trinité-sur-Mer. « On fait un bon départ en passant la bouée de dégagement en tête. On avait prévu un bord assez serré. Huit ou dix bateaux nous suivent et le reste tire la barre en pensant accélérer, quelques-uns se mettent même sous spi», raconte Miguel. « Mais nous étions confiants, et au passage de la marque, nous accentuons notre avance sur le deuxième. » Reste alors un passage délicat, entre les rochers et le courant de la Teignouse, franchi sans trop de difficultés. « Dernier bord au près, et plus que six milles avant l’arrivée. » Derrière L’Egoïste, le bateau Crédit Mutuel augmente la pression. « Nous n’avons rien lâché, surveillé le positionnement du matériel, en fonction du vent et des algues… Sur monotype, les choix stratégiques font la différence. »

Peu avant 17 heures, les deux amis ont franchi la ligne d’arrivée les premiers. « ça fait du bien de montrer que l’on peut faire une belle course, de montrer de quoi on est capables », résume Miguel ravi.

 

En confiance pour la Transat 2020

La veille, la journée avait été moins idéale. Le départ à Concarneau avait été annulé faute de vent, et les 37 équipages forcés d’utiliser leur moteur pour un convoyage jusqu’à Lorient, à la queue leu leu derrière le bateau du comité de course. Finalement en fin de journée, une petite brise a permis aux concurrents de s’affronter sur un parcours banane (autour de deux bouées mouillées dans le sens du vent). L’Egoïste a terminé sur une jolie onzième place, mais la course n’a pas été retenue pour le classement général du Tour de Bretagne.

Cette douzième édition a été remportée par Alexis Loison et Fred Duthil (Région Normandie), devant Gildas Mahé et Morgan Lagravière (Breizh Cola/Equithé). Martin Le Pape – Pierre Quiroga (Skipper Macif) sont troisièmes.

 

L’Egoïste termine 18e au général. « Nous sommes super contents avec Eric de finir sur une belle note, offrir une victoire à notre sponsor. Cela donne confiance pour la suite », conclut Miguel Danet. « Ce Tour de Bretagne a permis à l’équipage de valider et mettre au point les manœuvres, mais la route est longue jusqu’à la Transat. On ne reste pas sur un petit parcours côtier de 30 milles et une victoire ; je n’arrête pas d’apprendre avec Eric qui partage ses connaissances en navigation et stratégie. Accéder à ce monde de professionnels de la course au large, c’est une chance exceptionnelle ! »

 

Les marins reprendront l’entraînement sur l’eau dès février pour être fin prêts le 19 avril 2020 à Concarneau. Ils courront leur troisième Transat AG2R ensemble.

 

> Miguel Danet remercie la population de Saint-Barth pour les nombreux messages de soutien reçus, ainsi que les amis de l’île qui ont fait le déplacement jusqu’à la Trinité-sur-Mer. 



1342

Journal de Saint-Barth N°1342 du 19/09/2019

Michel Magras et le Sénat
Tempête Jerry
Tour de Bretagne
Mondial de rugby