Contrat rempli pour Stéphane Lenoir et Fabien Husson

Dimanche à Nice, Stéphane Lenoir et Fabien Husson ont franchi la ligne d’arrivée du championnat du monde Half Ironman, en moins de 5 heures. Objectif atteint.

 

Les deux athlètes du Saint-Barth Triathlon ont rempli le contrat qu’ils s’étaient fixé : boucler les 1,9 kilomètre de natation, 90 kilomètres de vélo et 21 kilomètres de course à pied en moins de 5 heures. Fabien Husson termine en 4h 49’ 31” et Stéphane Lenoir en 4h 53’ 09”.

« C’était vraiment une super expérience, une ambiance toute particulière pour cet événement, on sentait une pression supplémentaire », admet Fabien Husson. « Je suis très satisfait de mon résultat. J’appréhendais le niveau trop relevé mais au final j’ai pu m’exprimer pleinement et ne pas être ridicule : 133e sur 454 dans mon groupe d’âge, avec les meilleurs du monde ! » Stéphane Lenoir raconte « des supers moments à Nice grâce à une très bonne organisation, des participants au top, on a pu côtoyer des champions et des athlètes de haut niveau ! » Il termine à la 73e place sur 537 dans son groupe d’âge.

 

Côté sportif, les 1,9 kilomètre de natation sont avalés en 31’25 pour Fabien et 35’17 pour Stéphane. « J’ai réussi à me mettre dans le rythme dès le début, la nage a été un peu plus longue que prévu, mais je le savais car sans combinaison néoprène j’ai plus de difficultés. »

 

Avec une vitesse moyenne de 33,43 km/h, Fabien boucle le parcours des 90 kilomètres de vélo en 2h45’08”. « Le parcours était très dur mais vraiment magnifique en terme d'environnement, de vue ... ». Suivi de près par Stéphane qui boucle en 2h45’46” avec une moyenne de 33,30 km/h. « Le vélo est réputé difficile avec un col à gravir est une descente très technique (le col de Vence, ndlr) mais j’ai réussi à garder un tempo dans la montée et faire une belle descente, avec quelques frayeurs mais c’est passé. »

 

Pour la dernière épreuve, la course, il a fallu 1h27’10” à Fabien et 1h25’47” à Stéphane pour boucler le semi-marathon et franchir la ligne d’arrivée. « Le mental a pris le relais sur le physique pendant les 5 derniers kilomètres », confie Fabien, tandis que Stéphane se félicite : « C’était la cerise sur le gâteau, j’ai réussi à faire mon plus beau résultat sur 70.3 ! »

 

Bilan final, Fabien réussit « à tenir mes chronos voulus dans les trois disciplines, sur un parcours très exigeant où la bonne gestion de l'effort était la clef pour réussir. » «Place à un bon repos pour bien récupérer et soigner mon tendon d’Achille, je reprendrai les entraînements pour les prochains objectifs en début d’année prochaine », souffle Stéphane.

 

Jean-Marc Outil, président du Saint-Barth Triathlon, avoue « une grande fierté pour le club d’avoir ces deux représentants au championnat du monde. Bravo à eux. »

 

Le Norvégien Gustav Iden remporte cette course en 3h52’35 ” et devance le Britannique et double champion olympique Alistair Brownlee (Londres 2012 et Rio 2016). L’Américain Rodolphe Von Berg prend la 3e place.

 

JSB 1341


Journal de Saint-Barth N°1341 du 12/09/2019

Cahier activités
Cucaracha
Ouragan Dorian
Education nationale
Violences conjugales

Taux de change

Drapeau USA 1.100 USD Drapeau Russie 70.491 RUB
Drapeau Canada 1.459 CAD Drapeau Brésil 4.593 BRL