Beach tennis : Julie Labrit combative au sein de l’équipe de France

Joueuse du Ouanalao Beach Club de Saint-Barth, Julie Labrit a participé aux championnats d’Europe en Bulgarie au sein de l’équipe tricolore, début septembre.

  

Enseignante à Saint-Barthélemy et membre du Ouanalao Beach Club, Julie Labrit est partie en Bulgarie du 5 au 8 septembre avec l’équipe de France, pour les championnats d’Europe de beach tennis.

Après avoir battu l’équipe portugaise 6/3 6/0, les tricolores ont affronté les dangereux Russes. « Après quatre balles de match au 3e set, nous nous sommes inclinées 2/6 6/0 7/5. C’est une énorme déception au vu de la maîtrise du match. Il n’a manqué qu’un point pour conclure », nous raconte Julie à son retour. « Les résultats auraient pu être meilleurs. Nous avons échoué de très près lors de chacune de nos défaites, mais nous étions au niveau. Les équipes adverses sont de plus en plus professionnelles, de plus en plus redoutables. Ce fut une énorme expérience de prendre part à cette compétition au sein de l’équipe de France. »

 

Avant la Bulgarie, Julie avait déjà intégré l’équipe nationale pour la seconde édition des Jeux Méditerranéens de Plage, du 25 au 31 août en Grèce. Cette compétition rassemblait 645 athlètes répartis entre onze disciplines. Quatre-vingt athlètes français se sont déplacés, dont notre joueuse du Ouanalao Beach Club. Quatre hommes et quatre femmes portaient haut les couleurs de la France au beach tennis. Associée à la Réunionnaise Magali Garnier, Julie a battu au premier tour le Maroc 6/0 6/1 puis une redoutable équipe de San Marin, « que nous avons étrillée 6/0 6/2 ». Elles se sont inclinées en demi-finale contre les têtes de série 1 : les Italiennes, classées 2e et 11e mondiales, 7/6 6/1. « Malgré la déception, il a fallu vite se remobiliser pour aller chercher une médaille de bronze contre les Espagnoles. » C’est sous une chaleur de plomb (40°C) que la petite-finale s’est jouée. « Nous avons à nouveau perdu au super tie-break. 1/6 6/4 10/7.» Le duo Julie Labrit - Magali Garnier finit quatrième.

En mixte au côté de Nicolas Gianotti, originaire de la Guadeloupe, le duo a battu l’Algérie (6/0 6/0), avant de s’incliner 7/6 6/3 face à l’équipe italienne. « Nous étions à un point de créer la surprise face à la tête de série 1 : les Italiens, encore eux (classés n°2 et n°4 mondiaux) », explique Julie. De cette compétition de beach tennis, la France a rapporté une médaille de bronze en double masculin.

Après ces deux sélections, Julie Labrit s’envolera pour le Qatar en octobre avec l’équipe de France lors la première édition des beach games, autrement dit les jeux olympiques de plage. «J’ai l’honneur d’avoir été sélectionnée pour défendre les couleurs de la France lors de la plus grande compétition de beach tennis qui n’ait jamais eu lieu. »

 

> Julie Labrit tient à remercier ceux qui l’ont permis de s’entraîner, Julbo, l’inspecteur d’académie, sa directrice ainsi que ses collègues et Tradewind.

JSB 1342


Journal de Saint-Barth N°1342 du 19/09/2019

Michel Magras et le Sénat
Tempête Jerry
Tour de Bretagne
Mondial de rugby