Le RSMA Guadeloupe veut former des jeunes de Saint-Barthélemy

Le Régiment du service militaire adapté de Guadeloupe (RSMA) est un dispositif d’insertion pour les jeunes de 18 à 25 ans éloigné de l’emploi. Des militaires sont venus présenter le dispositif à Saint-Barthélemy.

Ils sont venus à Saint-Barthélemy pour rencontrer des jeunes volontaires et des entreprises susceptibles de les embaucher. Les militaires du Régiment du service militaire adapté de Guadeloupe (RSMA) proposent chaque année une trentaine de formations dans les domaines du tourisme, du BTP, de l’administration ou encore des transports à des jeunes “éloignés de l’emploi”, avec parfois des parcours difficiles. Pour la plupart, ces formations sont non-diplômantes -peu adaptées au rythme, souvent plus long, de l’éducation nationale- mais permettent aux jeunes de 18 à 25 ans de rencontrer le monde du travail soit sous forme de stage pour les non-diplômés soit sous la forme d’une première expérience professionnelle pour les titulaires d’un diplôme. Les volontaires sont nourris, logés, rémunérés (entre 312€ et 1076€ par mois selon leur statut). Ils reçoivent une formation militaire initiale d’un mois mais le recrutement dans l’armée n’est pas le but du RSMA. « On s’adapte au projet des jeunes », insiste une des responsables. Les jeunes volontaires peuvent également passer leur permis de conduire, qui est compris dans la formation.
« Nos missions s’organisent autour de trois piliers, précise le Colonel Sandeau, chef de corps. D’abord, le savoir être, qui va impliquer le savoir militaire, le fait d’être à l’heure, d’avoir la bonne tenue, de travailler en équipe. Beaucoup de patrons nous disent que c’est déjà beaucoup et que cela justifie le recrutement des jeunes sortis du RSMA. Ensuite il y a le savoir-faire, à travers les formations. Et enfin, des outils de compréhension pour la suite : la rédaction de CV, les techniques d’entretien. On ne le fait pas à leur place, on le fait avec eux. » A l’issue de leur formation, les jeunes du RSMA sont suivis durant six mois par les militaires du régiment. La brochure de présentation s’enorgueillit d’avoir réussi à ce que le dispositif d’insertion ait fonctionné pour 62% des jeunes en 2020 (année peu représentative, en raison de la crise sanitaire) et 81% des jeunes en 2019. Sur ces 81%, 53% ont été inséré durablement, 26% ont trouvé une "insertion de transition" et 21% ont repris une formation. Des dispositifs d’accompagnement peuvent permettre aux jeunes de financer cette reprise d’études.
Mardi, les militaires ont présenté le RSMA aux jeunes en apprentissage du collège Mireille Choisy. « A l’issue de leur formation ils vont sortir avec un diplôme ou pas et pourront se tourner vers le pôle insertion ou la CEM, explique Sandie Danet, de la plateforme insertion à la Direction Territoriale de la Cohésion Sociale. La rencontre avec le RSMA les informe sur cette possibilité. »
Les jeunes intéressés par le RSMA peuvent se tourner vers le Pôle insertion de la Direction Territoriale de la Cohésion Sociale au 0590 29 49 60 ou par mail à l’adresse  sas@comstbarth.fr .
Les entreprises qui souhaitent recruter ces jeunes pour un apprentissage ou un emploi peuvent se rendre sur le site https://www.rsma.gp/ puis rubrique « Je veux recruter un candidat » .
 

 

Journal de Saint-Barth N°1417 du 01/04/2021

Festival du Livre & Jazz
Le vaccin bientôt ouvert à tous
Le secret des sols de St Jean