Formation, logement, patrimoine, déchets... Le CESCE fait feu de tout bois

Les nouvelles commissions thématiques créées au sein du Conseil économique, social, culturel et environnemental de Saint-Barthélemy sont au travail. L’institution publie un point d’étape sur chacun des sujets examinés.

Comment améliorer l’accès au logement à Saint-Barthélemy ? Il y a un an, le CESCE rendait à la demande du président de la Collectivité, et sous la houlette de Marie-Angèle Aubin, conseillère exécutive, une étude sur l’encadrement du prix des loyers.
Sur proposition de Maxime Guibert, conseiller au CESCE, un groupe de travail s’est formé au sein de l’organisme, fin septembre, pour commencer la rédaction d’un Code du logement « qui encadrerait, de façon équilibrée, les droits et les obligations des bailleurs et des locataires».

La Collectivité dispose de la compétence logement depuis l’évolution statutaire, mais elle n’a pas encore été réellement utilisée. Pour le moment le Code de l’urbanisme a été révisé, la carte de l’urbanisme devrait être adoptée dans une nouvelle version dans les semaines qui viennent. Et ensuite seulement les élus comptent y ajouter un Code de la construction et du logement. Un gros morceau qui touche une corde sensible de Saint-Barth. Quand les élus de la commission urbanisme de la Collectivité commenceront à s’y attaquer, ils pourront ainsi s’appuyer sur les propositions du CESCE.

Collecte des déchets : l’étude début 2021
Rendez-vous début 2021 pour découvrir l’étude sur le ramassage des déchets, menée par le conseiller Rudi Laplace au sein d’une commission dédiée. Créée en mars, celle-ci s’est attachée plus particulièrement à l’optimisation des points de collecte. Le CESCE a entendu les professionnels du ramassage (la Collectivité emploie trois sociétés pour récupérer les ordures ménagères et la collecte sélective), et il compte rencontrer les habitants des quartiers pour connaître leur opinion sur les lieux de ramassage.
Cette étude a un précédent, une enquête menée par Xavier Lédée, conseiller territorial, et son association Unis pour Saint-Barthélemy. Un sondage avait été réalisé auprès des résidents, sur leurs pratiques en matière de poubelles et leurs idées pour éviter les sacs éventrés qui traînent à droite et à gauche (JSB 1376).

Une filière d’excellence
en hôtellerie restauration

C’est le cheval de bataille du président du CESCE Pierre-Marie Majorel (photo), une réflexion autour de l’emploi et de la formation est aussi en cours depuis plusieurs mois. D’abord, il s’agit de réunir les données chiffrées existantes, puis, d’anticiper les changements pour préparer l’avenir. Les conseillers ont identifié des dysfonctionnements, notamment dans le secteur de l’hôtellerie restauration : très pourvoyeur d’emploi sur l’île, le nombre de résidents ou natifs formés dans ces domaines est pourtant limité. D’où l’idée de «  de tenter de créer un cursus de formation d’excellence à Saint-Barthélemy », avec l’implication des hôtels et restaurants de l’île.

Murets de Grand Fond
et patrimoine en général

La polémique autour des murets de Grand Fond (JSB 1377) et le débat entraîné autour du patrimoine de l’île a suscité au CESCE la création d’une commission sur le patrimoine culturel, présidée par François Pécard. Objectif: “Identifier les ouvrages appartenant au patrimoine culturel de l’île pour, dans un premier temps, dresser un inventaire et, dans un second temps, assurer une meilleure préservation de ce patrimoine et améliorer sa mise en valeur.”
Après l’inventaire, la commission classera les éléments patrimoniaux selon l’urgence de leur préservation. Des idées sont déjà évoquées pour valoriser ce patrimoine : restauration et entretien, création d’un label, réalisation d’un parcours de visite, signalétique…

Enfin, initiée et présidée par Hélène Girardeau, la commission environnement constituée en juillet 2019 a été freinée par la crise sanitaire, cette année. Elle a débuté des auditions des différentes associations environnementales de l’île, rendez-vous qui doivent se poursuivre.

Journal de Saint-Barth N°1397 du 12/11/2020

Granola
Conseil exécutif à six
Covid