Une quatorzaine contrôlée pour les arrivants, à compter du 16 avril

Mardi 14 avril, la ministre des Outre-Mer était auditionnée par les députés sur sa gestion de la crise sanitaire dans les territoires ultramarins. Elle a annoncé plusieurs mesures, et notamment concernant les arrivants.

 

Les personnes arrivant dans les territoires doutre-mer seront à compter du 16 avril soumises à une quatorzaine surveillée dans un hébergement dédié, a annoncé mardi 14 avril Annick Girardin, ministre des Outre-Mer. Elle avait déjà indiqué quelle souhaitait suivre cette préconisation du conseil scientifique (JSB 1371).

 

A Saint-Barthélemy comme ailleurs, les arrivants seront donc conduits dans un lieu daccueil réservé (ici, probablement le centre dhébergement de Saint-Jean) où ils devront rester quatorze jours, sans visite ni sortie possible.  

 

Le conseil scientifique avait recommandé de soumettre, à lissue de cette quatorzaine, tous les arrivants à un test de dépistage du Covid-19. Annick Girardin compte également suivre ce conseil.

 

A ce jour, les seules personnes autorisées à entrer à Saint-Barthélemy doivent justifier soit d’un motif impérieux d’ordre personnel et familial (enfants qui rentrent au domicile parental, par exemple), soit d’un motif de santé relevant de l’urgence (personnes suivant un traitement régulier à Saint-Martin ou en Guadeloupe), soit d’un motif professionnel ne pouvant être différé (principalement les soignants).