En 2018, une trentaine d’interventions à Saint-Barthélemy

Des opérations régulières et très variées : voilà ce qui attend les marins sauveteurs de la SNSM à Saint-Barth. En 2018, une trentaine d’interventions ont été réalisées dans nos eaux, selon les données du CrossAG, qui coordonne l’ensemble des secours en mer de la région Antilles Guyane. Panne de carburant, en dérive sans avarie, rupture de mouillage, voie d’eau, avarie moteur… Les causes sont nombreuses, sans oublier les cinq fausses alertes recensées l’année dernière.
L’activité des secouristes en mer augmente considérablement chaque année, dans une zone caribéenne de plus en plus chargée en trafic maritime. Depuis 2012, le Cross Antilles Guyane –qui couvre un secteur de 3 millions de km2- a vu la quantité d’interventions augmenter de 77 % (6% des opérations concernent les îles du Nord).

Le plus fort de son activité se situe pendant la haute saison, entre novembre et avril, où elle estime que 50.000 personnes sont en mer simultanément sur sa zone, chaque jour.
Entre mai et août, ce sont les loisirs nautiques qui font grimper le nombre d’interventions. Mais la principale activité des secouristes est concentrée, globalement, sur la plaisance.


JSB 1319

Journal de Saint-Barth N°1319 du 14/03/2019

Nouveau départ pour la SNSM
Xavier Lédée crée son association
Crèmes solaires nocives

Taux de change

Drapeau USA 1.130 USD Drapeau Russie 72.743 RUB
Drapeau Canada 1.516 CAD Drapeau Brésil 4.376 BRL