sauvetage piscines naturelles décembre 2019

Cinq pompiers félicités pour actes de courage

Cinq pompiers du Service territorial d’incendie et de secours sont officiellement félicités pour actes de courage et de dévouement. L’un d’eux, Thomas Charmillon, sera même médaillé ce dimanche 6 décembre à l’occasion de la Sainte-Barbe. En novembre 2019, ils avaient sauvé un homme d’une mort certaine, près des piscines naturelles de Petit-Cul-de-Sac.

La victime leur doit une fière chandelle. Dimanche 3 novembre 2019, ce Lituanien qui se baignait aux piscines naturelles de Petit-Cul-de-Sac, par mauvais temps, avait été emporté par une vague (JSB 1349). Les pompiers avaient pris des risques pour porter secours au malheureux. Dès l’alerte ils s’étaient précipités sur place, à pied par les roches escarpées. L’un d’eux, Thomas Charmillon, s’était jeté à la mer pour rejoindre le naufragé, épuisé après plus d’une heure dans l’eau. Relié à ses collègues restés à terre par un filin, le pompier ne pouvait pas faire grimper la victime par les rochers, le ressac étant trop puissant. Fort heureusement la SNSM, qui rentrait juste d’une intervention au large de Gustavia auprès d’un plaisancier en panne, s’était aussi hâtée pour rejoindre Petit-Cul-de-Sac. Le pompier Thomas Charmillon était parvenu à aider le naufragé éreinté à se hisser à bord de la navette SNS 269 “Capitaine Danet”, malgré les conditions de mer très forte. L’homme s’en était sorti avec la peur de sa vie, exténué, mais en bonne santé.

Un an après, les cinq sapeurs-pompiers qui ont participé à cette opération seront officiellement félicités par les services de l’Etat, à l’occasion de la Sainte-Barbe le 6 décembre (lire ci-dessous). Thomas Charmillon, en particulier, recevra une médaille de bronze pour “actes de courage et de dévouement”, sur proposition du responsable du Stis. Les quatre autres pompiers présents ce jour-là recevront, eux, une lettre de félicitations officielle. Il s’agit du lieutenant Christophe Laurens, du sergent-chef Aude Vermillard, du caporal volontaire Karine Brin, et du volontaire 1re classe Timothy Lepinay.

La préfecture souligne « la réactivité et le courage des quatre récipiendaires pour leur intervention dans des conditions météorologiques difficiles, qui a permis de sauver cette victime de la noyade».

Cette histoire doit rappeler que si le site des piscines naturelles est vraiment splendide, il est néanmoins dangereux et qu’il vaut mieux éviter de s’y rendre quand la mer est agitée. C’est d’autant plus vrai qu’en cas d’accident, l’accès pour les secours, par la terre comme par la mer, est compliqué.


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La médaille d’honneur
à dix-sept soldats du feu

Outre la distinction pour une intervention précise, dix-sept pompiers de Saint-Barthélemy « qui ont constamment fait preuve de dévouement », dixit l’arrêté préfectoral, recevront la médaille d’honneur à l’occasion de la Sainte-Barbe, dimanche. Elle comporte différents échelons, selon l’ancienneté. La médaille de bronze sera remise à Gilles Alayrangues, Yves Aubin, Thierry Brin, Frédéric Clavier, Michel Gréaux, Willy Maxor, Alice Questel, Fabrice Questel, Aurélien Rasse, Laurent Riviere et Patrick Riviere. La médaille d’argent sera remise à Patrick Blanchard, Bernard Gendrey, Sébastien Jan, Richard Ramassamy et Aude Vermillard. Enfin la médaille d’or sera remise à Christophe Lepinay.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pas de bal des pompiers cette année

En raison de l’épidémie de Covid-19, cette année, la caserne des pompiers n’accueillera ni le traditionnel bal, ni les activités sportives pour enfants et adultes. Seule la cérémonie officielle de remise des médailles sera maintenue, dimanche 6 décembre à la caserne, à partir de 10h30, dans le respect du protocole sanitaire.

 

 

Journal de Saint-Barth N°1400 du 02/12/2020

Sujets urbanisme au CT
Harcèlement au tribunal
ATE
Préfecture