Un centre de vaccination ouvert jusqu’à samedi

Il ne s’agit pas d’un «vaccinodrome » ni d’un dispositif aussi impressionnant qu’en avril et mai 2021. Néanmoins, le centre de vaccination installé à Saint-Jean, sur le parking de l’Institut médico-légal, depuis lundi attire de nombreuses personnes désireuses de recevoir leur troisième injection contre le Covid-19. Lundi, 154 doses du vaccin Pfizer (le seul utilisé au sein du centre) ont été inoculées. Mardi, 174. « Notre objectif cette semaine est d’atteindre les mille personnes vaccinées », assure Thierry Fauveaux, le directeur territorial Antilles de la Croix Rouge.
Si le dispositif s’adresse principalement aux personnes qui doivent effectuer leur deuxième rappel (troisième dose), le centre est également susceptible d’accueillir les primo vaccinés. Sur place, de 14 à 18 heures (samedi les horaires d’accueil seront de 10h30 à 16 heures), une équipe de treize personnes composée de salariés de l’association, d’infirmiers, de bénévoles et d’un médecin s’occupent d’assurer le fonctionnement des quatre lignes de vaccination. « Ce centre arrive en soutien à la médecine de ville », rappelle Thierry Fauveaux. Des médecins qui continuent de pratiquer des vaccinations sur rendez-vous.
Lundi, avant même l’ouverture du centre, plusieurs dizaines de personnes se présentent et allongent progressivement la file d’attente. « Il y a un an je me disais que la vaccination ne servait à rien, explique Sandrine. Et puis je me suis dit que si personne n’y allait, ça ne commencerait jamais et que l’on ne s’en sortirait pas. Donc je suis là pour un acte citoyen. » Pour Bernard, cela relève davantage de l’obligation. « Je viens par nécessité professionnelle, pour pouvoir voyager aussi, explique-t-il. Je trouve ça bien qu’ils mettent en place un centre de vaccination. Ça donne la possibilité à tout le monde de venir. » Sans rendez-vous, qui plus est.
L’Agence régionale de santé précise que « la troisième dose de rappel est nécessaire parce qu’elle renforce l’immunité face au variant Omicron et réduit les risques de formes graves ».

 

Journal de Saint-Barth N°1455 du 13/01/2022

La grève dans l'éducation nationale suivie à Saint-Barth
Elections territoriales