Réactions : Ils sont venus se faire vacciner

Stéphanie, 42 ans, Anses des Cayes
« Que tout le monde se sente en sécurité »
Je suis venue me faire vacciner dans l’espoir de revenir à une vie normale et que l’île puisse atteindre le seuil d’immunité collective. Je suis plutôt favorable à la vaccination, pour tout type de maladie d’ailleurs. L’objectif aujourd’hui est que tout le monde se sente en sécurité. Au début, je trouvais la situation et la période très anxiogène, mais depuis que la perspective de pouvoir se protéger est arrivée, ça va mieux. Et puis il est vrai que pour ma tranche d’âge, il existe moins d’inquiétude que pour la génération de nos parents ou de nos grands-parents.

 

Aurélien, 26 ans, saisonnier
« C’est mieux de se faire vacciner »
Je fais les saisons à Saint-Barth depuis un moment. Je suis là depuis octobre. La situation mondiale n’est pas top mais ici on est bien à l’abri, un peu déconnecté. Mes parents en métropole me disent que c’est mieux de se faire vacciner. Là-bas ce n’est pas facile. Alors, puisqu’ici on a l’opportunité de le faire, je viens. Pour Saint-Barth, si tout le monde est vacciné, on pourra peut-être réouvrir les frontières. Ce sera bon pour le travail.

 

Rebecca, 61 ans, Toiny
« Je n’ai pas pu aller aux funérailles de mon père »
Je vous laisse imaginer : mon père est mort en juin et je n’ai pas pu aller à ses funérailles parce que l’on ne pouvait pas bouger. C’est pour ça que je suis ici. Aujourd’hui je suis là pour me protéger, mais aussi pour protéger ma famille et mes amis. J’espère juste que l’île le sera aussi. Quand j’ai vu ces derniers mois des touristes venir ici, sans masque ni protection, ça m’a peiné. Donc maintenant j’espère que tout le monde sera protégé sur l’île.

 

Sébastien et Kévin, 28 et 23 ans, Saint-Jean
« On vit dans notre bulle »
Sébastien : Le vaccin, professionnellement, ça va nous aider. Et puis après pour voyager on ne sera plus bloqué. J’espère qu’après ça il y aura un peu plus de souplesse. Kevin : Je me fais vacciner pour être rassuré, notamment quand j’ai des symptômes qui ressemblent à ceux du Covid. Mais aussi pour pouvoir voyager car c’est sûr que maintenant on va nous demander si on est vacciné. J’espère une réouverture des frontières. On ne réalise pas ce qu’il se passe ailleurs, comme en métropole. Ici, on vit dans notre bulle. Donc on peut endiguer la pandémie, à notre façon.

 

Robert, 67 ans, Lurin
« Si je l’attrape, il ne sera pas trop fort »
Je veux en terminer le plus vite possible avec ça. J’ai reçu la première injection il y a quatre semaines. J’avais rendez-vous au dispensaire ce matin (mardi), mais ils m’ont redirigé ici. Comme on passe en priorité, ça va ! Je suis venu à 7h30 et il y avait déjà trente personnes devant l’entrée. Moi, je fais un peu d’hypertension. Donc je préfère me faire vacciner. Comme ça, si j’attrape le Covid, je ne l’aurais pas trop fort !

 

Annick, 63 ans, Dévé
« C’est bien pour l’île »
On est venu parce qu’on voyage beaucoup (Annick est accompagnée de son époux). Donc il vaut mieux que ce soit fait. On est là pour la deuxième injection. On avait rendez-vous au dispensaire mais on a dû venir ici. Vu le monde on a eu peur de trop attendre mais non, je suis passée la première ! On part jeudi, donc ça, c’est fait ! En plus c’est mon pharmacien qui m’a fait l’injection. C’est bien pour l’île qu’il y ait du monde (au vaccinodrome, ndlr). Comme ça nous serons protégés. Après, ce sont les touristes qui vont nous rapporter d’autres choses !

 

Laurence, 57 ans, Gouverneur
« Je ne vais pas baisser ma garde »
J’ai des inquiétudes par rapport à la santé de mon mari. Donc je l’ai poussé pour la vaccination, et je l’ai accompagné et appuyé. Et puis on voyage beaucoup et il est beaucoup plus à risque que moi. Après cette vaccination, il y a moins d’inquiétude, de nervosité ou d’anxiété par rapport au Covid. Mais je ne vais pas baisser ma garde et je vais continuer à prendre les mêmes précautions. Je suis pour que les gens soient libres de leur choix mais je suis contente de voir autant de monde aujourd’hui. C’est extraordinaire.

 

Maria et Juan, 50 et 46 ans, Saint-Jean
 « Pouvoir rendre visite à la famille »
C’est important pour nous de venir se faire vacciner parce qu’on a eu le Covid en novembre et on était très, très mal pendant trois semaines. Le vaccin va nous aider, surtout pour voyager parce qu’on aimerait aller à Saint-Domingue voir la famille. Mais on va continuer à porter le masque et à faire attention. C’est mieux que tout le monde vienne. Après, au moins ici, on pourra peut-être dire que c’est fini avec le Covid.

 

 

Journal de Saint-Barth N°1420 du 22/04/2021

Affluence à l'ouverture du vaccinodrome
Chute du trafic de l'aéroport et du port au 1er trimestre