Cinq décès du Covid à Saint-Martin

Mis à jour le 3/06/21 à 15h44

Saint-Martin a enregistré cinq décès liés au Covid-19 sur ces deux dernières semaines. Les cinq défunts étaient des résidents de l’île. Parmi elles, aucune n’était vaccinée tout comme aucune des personnes hospitalisées et sept évacuations sanitaires de patients positifs au covid ont été réalisées vers la Guadeloupe,
La préfecture s’inquiète du «nombre grandissant » des formes graves du virus. En effet, la situation sanitaire semble s’être considérablement dégradée avec quatorze personnes hospitalisées dans l’unité covid de l’hôpital Louis Constant Fleming.

De fausses rumeurs, selon la préfecture
La préfecture s’est fendue d’un long communiqué afin de dénoncer « la circulation de fausses rumeurs » qui sont actuellement véhiculer par le biais des réseaux sociaux. Elles concerneraient trois points. L’existence d’un plan de confinement généralisé de l’île porté par le ministère de l’Outre-mer et la préfecture, l’arrivée massive de militaires dans les deux parties de l’île afin d’obliger l’ensemble de la population à se faire vacciner, et le fait que les personnes actuellement hospitalisées auraient été vaccinées. « Ces rumeurs sont infondées, déclare la préfecture. L’auteur a été identifié par les forces de sécurité auprès desquelles il a reconnu avoir menti. Des poursuites à son encontre seront engagées. Ce type de propos met en péril l’action des services de l’Etat dans la lutte contre le Covid-19 mais surtout occulte la réalité de la situation. »
La préfecture ajoute que les militaires récemment arrivés à Saint-Martin appartiennent au service de santé des armées. « Ils sont venus renforcer les équipes de la Croix Rouge sur le centre de vaccination et prépositionnés pour la saison cyclonique », est-il précisé.
Quant à un éventuel plan de confinement généralisé, la préfecture affirme qu’il n’existe pas de « plan de prévu pour l’évolution des mesures dans les prochaines semaines ». Et d’ajouter : «Les seules données qui guident l’action de l’Etat sont le niveau d’occupation des lits à l’hôpital, le nombre de décès et de formes graves de Covid, le nombre de nouveaux cas par semaine et le taux de positivité. »

Pour l’heure et depuis le dimanche 30 mai, les habitants de Saint-Martin doivent respecter un couvre-feu de 20 heures à 6 heures du matin. Une mesure qui est en vigueur jusqu’au mardi 8 juin, date annoncée de la levée des motifs impérieux, mais qui pourrait être prolongée si la situation sanitaire actuelle ne s’améliore pas.

 

Journal de Saint-Barth N°1426 du 03/06/2021

TeamWork remporte la Transat en Double
Le Marché de Saint-Barth revient /