Drive Covid Laboratoire

Quarante tests effectués au drive, tous négatifs

Pour le moment les tests de dépistage PCR sont accessibles uniquement sur ordonnance. Le Laboratoire d’analyses Bio Pôle affirme en avoir effectué quarante depuis le 28 avril, tous négatifs.

Le laboratoire d’analyses indique que le drive mis en place le 28 avril à La Pointe a déjà accueilli quarante patients venus se faire dépister du Covid-19. Tous étaient négatifs au virus. Les tests sont désormais analysés sur place, ce qui permet d’obtenir des résultats bien plus rapidement, en l’absence du voyage des éprouvettes vers la Guadeloupe. Pour se faire dépister, à l’heure qu’il est, il faut l’ordonnance d’un médecin. « Il y a le problème du remboursement derrière », nous explique Bruno Magras. « Je suppose qu'il sera possible prochainement de tester quelqu'un qui veut se faire tester et qui paie son test directement. »

A la veille du déconfinement, la Collectivité a publié un communiqué pour rassurer la population sur la situation sanitaire de l’île : elle y rappelle que les moyens de l’hôpital ont été renforcés par un respirateur, que 43 jours (45 aujourd’hui) se sont écoulés depuis la détection du dernier cas de Covid-19, que les professionnels de santé n’ont pas signalé de cas présumé depuis plusieurs semaines.

Elle donne aussi des détails sur l'avancée du projet de test généralisé. Depuis samedi 9 mai, les prélèvements PCR peuvent donc être analysés sur l’île grâce à l'automate GeneXPert. « Cet automate peut réaliser 16 tests par heure. Cette capacité de réaction rapide permettra, en cas de nouveaux cas de Covid19, de les confirmer presque en temps réel et de dépister tous les cas contacts identifiés dans les heures suivantes. D’ores et déjà, ces capacités sont très nettement supérieures à celles recommandées par le Conseil scientifique national», se félicite le Président dans cette lettre. Qui souligne sans donner plus de détails que « la disponibilité en masques est bonne », et que « l’île est prête pour un déconfinement rapide et pérenne. »
Cette machine devra ensuite être utilisée, pour tester les entrants, lors de la réouverture des frontières. Trois automates similaires doivent arriver dans les semaines qui viennent. Pour le protocole, « nous attendons que le gouvernement veuille bien nous confirmer la marche à suivre», indique Bruno Magras. « Nous proposons deux tests : un à l'arrivée, et un second trois ou quatre jours plus tard. Ceci étant, si nous recevions le feu vert, je pense que ces tests devront être réalisés au laboratoire Bio Pôle et non à l'aéroport comme nous y avions pensé.»

 

Journal de Saint-Barth N°1375 du 13/05/2020

La vie reprend cahin-caha
Les touristes gardent la confiance
Clubs sportifs face aux consignes