Valérie Denux (ARS) et Sylvie Feucher (Préfète des Îles du Nord)

Pour la préfète, il n’est pas question de reconfiner Saint-Barth

On entend bruisser fortement la rumeur dun reconfinement en décembre à Saint-Barth, si le nombre de cas de Covid dans les jours et semaines qui viennent venait à ne pas redescendre. Lors dune conférence de presse ce vendredi après-midi, la préfète Sylvie Feucher a assuré quil ne sagissait que dune rumeur totalement infondée, et quil nétait pas question de reconfiner ni Saint-Barth ni Saint-Martin.

 

Au sujet de la situation sanitaire de cette semaine, après le petit pic de la semaine dernière, elle a indiqué que les nouveaux chiffres nétaient pas encore en sa possession mais quà sa connaissance la situation se stabilisait. Elle a également confirmé que le cluster de lécole primaire comportait bien cinq cas.

 

La directrice de lARS Valérie Denux, qui participait à la conférence de presse, a expliqué quil était question dimposer les tests et les motifs impérieux pour les voyages de Saint-Barth vers la Guadeloupe. Aujourdhui ces restrictions nexistent quau départ de Saint-Martin. Elle a expliqué que lidée était de préserver la Guadeloupe des visiteurs étrangers qui plus nombreux dans les Îles du Nord, notamment à Sint-Maarten, mais aussi à Saint-Barth. En effet, depuis la Guadeloupe, il ny a besoin daucun justificatif pour venir à Saint-Barth ou Saint-Martin.

 

Le sujet principal de la conférence de presse concernait Saint-Martin : les autorités sanitaires sont en train délaborer un protocole avec les hôteliers saint-martinois afin quils puissent accueillir des touristes américains. Théoriquement ces derniers sont actuellement interdits dentrée sur le territoire français, puisquils arrivent à Juliana avec un test PCR à J-5, alors que pour venir en France la règle est le J-3. La préfète et la directrice de lARS veulent élaborer un protocole de tests à larrivée afin que Saint-Martin, partie française, obtienne une dérogation sur laccueil des étrangers.