fermeture administrative

Non-respect du protocole sanitaire : deux bars fermés et trois restaurants épinglés

Les contrôles effectués le 5 décembre ont entraîné la fermeture administrative de deux établissements de Saint-Barth, et la mise en demeure de trois autres, pour des manquements au protocole sanitaire.

Trois paliers dans la répression du non-respect des gestes barrière dans les lieux publics : l’avertissement, la mise en demeure puis la fermeture administrative. Le 5 décembre, les gendarmes et les services de l’Etat ont effectué une tournée de contrôles sur notre île.


Le 8 décembre, la préfecture des Îles du Nord a publié deux arrêtés de fermeture concernant la Casa et le Modjo. Les deux établissements, qui sont normalement des discothèques, se sont réaménagés pour travailler sous forme de bar.
Pour autant, la soirée du 5 décembre, il a été constaté à la Casa de Gustavia plusieurs manquements au protocole sanitaire anti-Covid. L’arrêté mentionne des accolades d’accueil entre les clients et le personnel, l’absence de masque chez plusieurs serveurs et employés de cuisine, des tables à plus de six clients et même une piste de danse sur laquelle la clientèle se déhanchait, verre en main et sans masque.
La Casa avait déjà fait l’objet d’une mise en demeure en septembre (JSB 1393), elle sera fermée durant 15 jours à compter du 8 décembre. L’établissement qui surplombe la boîte de nuit et appartient au même propriétaire, le Skybar, avait déjà été fermé pour un mois en octobre. L’arrêté concerne les deux structures puisqu’elles ne sont qu’une seule et même entité juridique.

Même soir, au Modjo à Saint-Jean, les personnels travaillaient sans porter le masque, et une partie de la clientèle dansait tout en consommant des boissons et sans masque. Certains clients se saluaient par des embrassades et accolades, et à minuit, au lieu de se dispersée, la clientèle a continué de se regrouper sur la terrasse. L’arrêté précise que la gérante de l’établissement elle-même a encaissé plusieurs clients sans porter le masque. Le Modjo avait lui aussi déjà fait l’objet d’une mise en demeure quelques semaines plus tôt, le 30 octobre. Il est fermé pour une durée de douze jours à compter du 8 décembre.  
La durée assez courte de ces fermetures, qui habituellement s’étalent plutôt sur trente jours, a été choisie pour ne pas trop pénaliser les établissements à l’orée de la festive.

Par ailleurs, trois restaurants, le Portugal, le Zion et le Pearl Beach, ont reçu une mise en demeure officielle pour le même type d’infractions. S’ils réitèrent au cours d’un futur contrôle ils pourraient eux-aussi subir une fermeture administrative.

Pour rappel, les bars et restaurants, fermés au moins jusqu’au 20 janvier en métropole, sont soumis à plusieurs restrictions sur notre territoire. Ils doivent respecter une limitation de six clients par table, instaurer une distance entre chaque table, fermer leurs portes à minuit. Tous les employés y compris en cuisine doivent porter le masque, tout comme les clients lors des déplacements. Il est interdit de consommer debout ou au bar, de danser. Et la clientèle doit pouvoir laisser ses coordonnées afin de l’identification d’éventuels cas contacts se fasse rapidement.

Journal de Saint-Barth N°1402 du 16/12/2020

Code de l'énergie
Attaque de requin à SXM
Arawak rafle tout