©CC Marco Verch

L’île déplore un premier décès lié au coronavirus

Selon le dernier bulletin sanitaire de la préfecture, notre île compte actuellement 41 cas actifs de Covid-19. Saint-Barthélemy déplore un premier décès lié au coronavirus.

 

Toujours aussi compliqué d’avoir une vision précise de la situation. Le bulletin sanitaire de la préfecture, publié lundi 30 novembre mais qui porte sur la semaine du 16 au 22 novembre, fait état de 41 cas actifs de Covid-19 sur notre île. Et surtout d’un premier décès d’un résident de Saint-Barthélemy lié au coronavirus. Ce malheur remonte à une douzaine de jours : il s’agit du chef cuisinier dont tout le monde a parlé sur l’île. Pourtant, interrogée le 18 novembre à ce sujet, l’ARS Guadeloupe nous avait certifié n’avoir recensé aucun mort du Covid à Saint-Barth.
Autres informations dans le bulletin épidémiologique de Santé Publique France, qui porte sur la même semaine du 16 au 22 novembre, et a été publié le 27 novembre. Celui-ci ne mentionne aucun mort à Saint-Barth mais deux cas graves pris en charge au CHU de Guadeloupe.
Comme la préfecture, il fait état de deux clusters toujours en cours d’investigation sur notre île.

La semaine dernière,
416 tests au laboratoire dont 8 positifs

Et la semaine dernière, alors ? Au laboratoire Bio Pôle, huit patients ont été dépistés positifs entre le 23 et le 28 novembre, sur 416 tests effectués.

Pour autant, ce chiffre ne peut plus être pris en compte seul, puisqu’aujourd’hui les tests antigéniques se multiplient. «Gratuits et sans avance de frais », ils peuvent être réalisés par les médecins, les infirmiers, et les pharmaciens formés. Ils sont réalisés par voie nasopharyngé, mais le résultat est disponible en un quart d’heure environ. Leur fiabilité est plus faible que le test analysé par PCR, au laboratoire ; ils viennent en complément. «Ils sont prioritairement destinés aux personnes symptomatiques dont les signes évoluent depuis moins de 4 jours. Ils aident au diagnostic individuel, à la recherche de personnes contacts détectées isolément ou au sein de clusters», explique l’ARS Guadeloupe Saint-Martin Saint-Barth.

Celle-ci confirme que les professionnels de santé transmettent les résultats de ces tests, qui sont pris en compte depuis le 30 novembre dans le comptage officiel du nombre de cas de Covid. 

Journal de Saint-Barth N°1400 du 02/12/2020

Sujets urbanisme au CT
Harcèlement au tribunal
ATE
Préfecture