Levée des motifs impérieux entre St-Martin et St-Barth

La préfecture a annoncé hier, mercredi 13 octobre, dans un communiqué que l’obligation - pour les personnes non vaccinées contre le Covid - de se prévaloir d’un motif impérieux pour circuler entre Saint-Martin, Saint-Barthélemy, la Guadeloupe et la Martinique a été levée. Conséquence inhérente à cette décision, la disparition de l’isolement de sept jours. Les personnes vaccinées, qu’elles arrivent à Saint-Barth par voie maritime ou aérienne, doivent présenter leur schéma vaccinal complet. Quant aux non vaccinées, elles doivent se munir du résultat d’un test PCR de moins de 72 heures ou antigénique de moins de 48 heures.
En revanche, les motifs impérieux sont maintenus pour les voyageurs non vaccinés qui arrivent à Saint-Barth en provenance de Sint-Maarten. Ils doivent ainsi fournir le justificatif d’un motif professionnel, personnel ou de santé. Et se soumettre à une période d’auto-isolement de sept jours. Pour les personnes vaccinées, la présentation de leur QR Code qui entérine la vaccination sera réclamée.
Que ce soit par voie maritime ou aérienne, ce sont les compagnies de transport qui doivent procéder aux contrôles au départ.
Les mineurs âgés de 12 à 17 ans sont soumis aux mêmes dispositions, sauf s’ils sont accompagnés d’une personne majeure vaccinée. Il en va de même pour les déplacements des clubs sportifs. Ainsi, chaque adulte accompagnant doit justifier d’une vaccination complète ou d’un test négatif.
Il est à noter que dimanche dernier, une opération de gendarmerie a été organisée à l’arrivée du ferry, à Gustavia. Les voyageurs ont été contrôlés et, selon la préfecture, sept passagers qui ne remplissaient pas les critères d’entrée ont été contraints de repartir.

Journal de Saint-Barth N°1442 du 14/10/2021

Le passe sanitaire bientôt allégé
Grande opération de nettoyage dimanche
La Réserve s'expose