L'état d'urgence sanitaire décrété en Guadeloupe, en Guyane, à Mayotte, à Saint-Martin et à Saint-Barthélémy

Le gouvernement a décrété l'état d'urgence sanitaire en Guadeloupe, Guyane, à Mayotte, Saint-Martin et... Saint-Barthélémy. Des territoires d'Outre-mer où « sous l'effet du variant Omicron, la circulation de la Covid-19 connait une augmentation considérable », selon un décret présenté ce mercredi en Conseil des ministres. Le texte affirme que « compte tenu des capacités hospitalières de ces territoires et de la couverture vaccinale de leur population, la vague épidémique actuelle de covid-19 constitue une catastrophe sanitaire mettant en péril (...) la santé de la population (...) ».
Si une réunion est prévue ce matin à 11 heures en préfecture de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, il nous a été précisé que les mesures actuellement en vigueur à Saint-Barth ne feraient « pas forcément » l’objet de modifications. En effet, malgré la forte augmentation du nombre de cas de Covid-19 sur l’île - officiel et officieux - depuis trois semaines, le taux de vaccination supérieur à 80%, l’absence d’hospitalisation (malgré plusieurs évacuations sanitaires vers Saint-Martin ces derniers jours) et l’absence officielle du variant Omicron devraient permettre de ne pas subir les conséquences du retour de l’état d’urgence sanitaire. Pour le moment.