L’escale d’un illustre voilier annulée

Le voilier Maiden (“jeune fille”) fut le premier à boucler un tour du monde en 1990 avec un équipage 100% féminin. Il continue de sillonner les mers pour promouvoir l’accès à l’éducation pour les filles dans le monde. Une escale de plusieurs jours à Saint-Barth a été annulée en raison du Covid-19.

 

Plusieurs rendez-vous étaient prévus sur l’île au lendemain de la journée de lutte pour les droits des femmes, le 8 mars : projection d’un documentaire, rencontres dans les écoles... Mais la visite du voilier Maiden et de son équipage exclusivement féminin a été annulée en raison du coronavirus. Questions d’assurances pour le bateau, et d’indisponibilité du centre d’hébergement de Saint-Jean, qui a été réservé pour accueillir d’éventuels patients du coronavirus. 

 

Historique

En 1989, alors âgée de 24 ans, Tracy Edwards monte et conduit le premier équipage intégralement féminin dans un tour du monde à la voile, sur la Whitbread Round the World Race. Très critiquées à une époque où la course au large était une affaire d’hommes, les navigatrices ont réussi à terminer l’épreuve en deuxième position et fortes de deux victoires d’étape. Le bateau s’appelait Maiden, ce qui signifie “jeune fille”. Tracy Edwards l’a retrouvé en 2015, ce qui a relancé l’aventure. Restauré complètement grâce à un soutien de la première heure, la famille royale jordanienne, le navire a été remis à l’eau en 2018. Avec à son bord un nouvel équipage composé encore une fois de femmes, qui s’est lancé dans une tournée mondiale de trois ans, 90.000 milles et 40 escales. Objectif : collecter des fonds et sensibiliser sur l’éducation des filles dans le monde. Sur la planète, 130 millions d’enfants sont exclues de l’école parce qu’elles sont des filles. Dans cette mission, Maiden reçoit l’appui d’une ONG intégrée à l’ONU, PCI Media.

 

> Infos sur le site : www.themaidenfactor.org



Journal de Saint-Barth N°1365 du 05/03/2020

Coronavirus
Elections à la Cem
La dernière Transat AG2R ?