covid risk map CDC

Les USA classent Saint-Martin à haut risque, Saint-Barth à risque modéré

Le Center for Disease Control and Prevention américain classe Saint-Martin et Sint-Maarten en niveau 4 de risque, le plus élevé. Saint-Barthélemy est descendue au niveau 2, risque modéré. Des changements étonnants au vu de l’évolution de l’épidémie sur nos îles.

Le 21 novembre, le CDC (Center for Disease Control and Prevention) a revu ses classements pour les Îles du Nord. Jusqu’ici Saint-Barth et Saint-Martin étaient toutes deux en risque 3, c’est à dire élevé, de circulation du coronavirus Covid-19.  

Le CDC a abaissé l’île de Saint-Barthélemy en niveau 2 de risque, c’est à dire  “modéré”. Pourtant au 21 novembre la circulation du virus, quoique restreinte, n’a jamais été aussi forte sur notre île. Sint-Maarten et Saint-Martin, elles, ont été remontées au niveau 4, c’est à dire risque “très élevé”. “Tout voyage à Saint-Martin et Sint-Maarten devrait être évité”, note le CDC, alors que pour Saint-Barth, il nuance en conseillant d’éviter les “voyages non-essentiels”.
Ces modifications sont étonnantes car au 21 novembre, les chiffres officiels faisaient état de 33 cas actifs à Saint-Barthélemy, 78 cas actifs à Saint-Martin et 81 à Sint-Maarten. Proportionnellement à la population, le virus est donc davantage présent sur notre île que sur l’île voisine…
Ces niveaux de classement sont importants car selon le lieu d’où ils rentrent, les ressortissants américains ne sont pas soumis aux mêmes règles (tests, quarantaine, qui diffèrent selon chaque Etat). Sans parler de l’image des territoires auprès des touristes.

Journal de Saint-Barth N°1400 du 02/12/2020

Sujets urbanisme au CT
Harcèlement au tribunal
ATE
Préfecture