Les hôpitaux des îles du Nord sous tutelle


Difficultés financières et problèmes d’organisation : la direction des hôpitaux Louis Constant Fleming et De Bruyn a été évincée, et des spécialistes auront six mois pour établir un diagnostic de la situation.

Le groupement hospitalier de Saint-Martin et Saint-Barthélemy est placé par l’ARS sous administration provisoire, à compter du 8 avril. Les hôpitaux Louis-Constant-Fleming et De Bruyn, qui partagent la même gouvernance, recevront la visite de spécialistes en vue d’une étude de fonctionnement. Le directeur des hôpitaux et son adjoint auraient été invités par l’ARS à quitter leur poste, et deux personnalités qualifiées (un Métropolitain et une Martiniquaise) les remplaceront. Ils auront six mois pour établir un diagnostic de la situation hospitalière dans les îles du Nord.

Cette décision a été motivée principalement par les difficultés financières des établissements. L’ARS pointe, en particulier, le faible taux de recouvrement des factures, mais aussi des problèmes d’organisation dus à des médecins pas assez nombreux et surtout un turn over trop important. «L’hôpital connaîtra un fonctionnement normal et les instances restent en place», a assuré à nos confrères du Pélican la directrice de l’ARS, Valérie Denux.  


JSB 1321

Journal de Saint-Barth N°1321 du 28/03/2019

Tourisme : La page Irma est tournée
Pourquoi l'eau de ville reste imbuvable
Ile zen
Exposition