Le ministère des outre-mer annonce que les voyageurs de Saint-Barth non-vaccinés doivent justifier d'un motif impérieux pour se déplacer vers la Guadeloupe, l'Hexagone, la Martinique ou Saint-Martin.

Le retour des motifs impérieux pour Saint-Barth

Le ministère des outre-mer indique dans un communiqué que, pour les déplacements entre les territoires de la Guadeloupe, de Saint-Martin, de Saint Barthélemy et de l’Hexagone, les motifs impérieux redeviennent obligatoires pour les voyageurs non-vaccinés. Une mesure qui est valable dans les deux sens mais également entre chacun de ces territoires. Une exception toutefois, puisque la nécessité de justifier d'un motif impérieux n'est pas en application entre Saint-Barthélemy et Saint-Martin.
Toujours pour les personnes non-vaccinées, une obligation d’auto-isolement de sept jours reste imposée à l’arrivée, dans les deux sens.
De plus, le ministère précise que « la dérogation aux motifs impérieux accordée aux parents vaccinés s’applique également à leurs enfants mineurs accompagnants ».
Un test PCR négatif de moins de 72h ou antigénique de moins de 48H avant le départ continuera à être exigé à destination de ces territoires.