Le port du masque obligatoire dès aujourd'hui dans les lieux publics clos

 

A Saint-Barthélemy comme partout en France, le non-port du masque dans les lieux clos pourra être verbalisé d’une amende de 135 euros, dès ce lundi 20 juillet. Les enfants doivent également le porter à partir de 11 ans. Les personnes handicapées peuvent obtenir une dérogation médicale. Un commerçant ne risque pas de sanction si l’un de ses clients refuse de porter le masque, mais la pose d’un écriteau « masque obligatoire » est demandée. Au sein des entreprises de bureau le choix est laissé aux dirigeants, selon la situation concrète.

 

Un décret publié au Journal Officiel du 18 juillet (2020-884) détaille la liste des lieux clos concernés par la mesure :

 

 

Un décret publié au journal officiel du 18 juillet (2020-884) détaille la liste des lieux clos concernés par la mesure. Elle a été publiée par le ministère de la Santé :  

 

  • Salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple
  • Restaurants et débits de boisson
  • Salles de jeux
  • Etablissements d’éveil, centres de loisirs, de vacances, d’hébergement
  • Établissements sportifs couverts
  • Établissements de plein air
  • Chapiteaux, tentes et structures toile
  • Établissements de divers cultes
  • Musées
  • Bibliothèques, centres de documentation
  • Magasins de vente, centres commerciaux
  • Administrations, banques
  • Hôtels (dans les parties communes)
  • Marchés couverts
  • Gares et aéroports
  • Etablissements flottants

 

 

 

Les propriétaires d’établissements non mentionnés peuvent le rendre obligatoire s’ils le souhaitent, précise le décret.

"Attention, un masque mal utilisé peut donner une fausse impression de sécurité", souligne l'ARS Guadeloupe dans un communiqué du 20 juillet, rappelant les bons gestes pour le port du masque : il doit couvrir le nez et le menton, ne doit pas être tripoté ou retiré puis remis en place, ne dure que quelques heures (pour un chirurgical simple), etc.