Le « vaccinodrome » de Saint-Jean a fermé ses grilles à l’issue de la deuxième phase de la campagne de vaccination à Saint-Barth, jugée satisfaisante par l’Agence régionale de santé.

L’ARS estime que 60% de la population est vaccinée

La deuxième phase de la campagne de vaccination s’est achevée vendredi dernier à Saint-Barthélemy. Selon l’Agence régionale de santé, près de 60% de la population adulte est désormais vaccinée.

La fameuse immunité collective, fixée à 80% de la population, est encore loin d’être atteinte. Néanmoins, avec 60% de personnes ayant reçu deux doses de vaccin contre le Covid-19, Saint-Barth est « en très bonne voie », commente l’Agence régionale de santé (ARS).
Vendredi 4 juin, le centre de vaccination installé dans le stade de Saint-Jean a fermé ses grilles. Lors des dix jours d’ouverture du dispositif à l’occasion de la deuxième phase de l’opération, 2819 personnes se sont présentées afin de se voir inoculer une deuxième dose du Pfizer BioNTech. Lors de la première phase, qui s’est étendue sur près de trois semaines, 3417 injections avaient été dénombrées. « Entre-temps, des gens sont partis en métropole », explique Paul Guibert, directeur territorial de l’ARS.

Respecter les gestes barrière
L’un des motifs de satisfaction de l’Agence est la délivrance de 468 premières injections pendant les dix jours de réouverture. « Cette deuxième phase s’est très bien passée, commente Paul Guibert. Il n’y a pas eu de difficulté particulière et les séances nocturnes ont bien fonctionné. Tout cela a permis une accélération de la vaccination à Saint-Barth. » Celle-ci n’est toutefois pas suffisante pour se targuer d’une immunité collective.
« Il faut éviter un scénario à la chilienne, prévient Paul Guibert. Les gens se sont libérés trop tôt des gestes barrière. L’enjeu est donc de continuer pendant quelques semaines de respecter les mesures de protection sanitaire. » Une manière, aussi, d’éviter de se retrouver dans une situation similaire à celle de Saint-Martin.
En effet, l’île voisine doit encore vivre au rythme d’un couvre-feu (20h-5h) et sept décès liés au Covid ont été enregistrés en deux semaines. « La situation se stabilise mais à un niveau qui reste élevé », constate Paul Guibert. Le couvre-feu, qui devait être levé le mercredi 9 juin, a été prolongé jusqu’à samedi. Il pourrait encore être maintenu si la situation le nécessite, a indiqué la préfecture.
A Saint-Barth, les personnes qui doivent procéder à un rappel du vaccin doivent désormais prendre rendez-vous à l’hôpital ou au dispensaire, à Gustavia.  

 

Centre de dépistage Covid à Saint-Jean
Le centre de dépistage Covid de la Croix-Rouge à Saint-Jean est ouvert :
- du lundi au vendredi de 8h à 15h, se présenter avant 10h45 pour les tests PCR
- le samedi de 8h à 12h, se présenter avant 09h45 pour les tests PCR.
Se munir de sa carte vitale ou de son attestation de droits de moins de 3 mois et de son passeport.
Le centre de dépistage est fermé le dimanche et les jours fériés.

Journal de Saint-Barth N°1427 du 10/06/2021

A Corossol, le bras de fer vire à l'absurde
L'île s'ouvre aux touristes