La circulation de la dengue continue de fléchir


En ce qui concerne le virus de la dengue, qui a touché plus de 1.250 personnes sur l’île depuis avril, Santé Publique France indique dans son bulletin du 13 novembre que « la diminution des indicateurs de surveillance se poursuit » à Saint-Barthélemy,  « en restant néanmoins à des valeurs élevées. » Au cours du mois écoulé, en moyenne, trente personnes ont consulté un médecin pour la dengue, chaque semaine. C’est une baisse par rapport aux mois d’août et septembre. Depuis le début de l’épidémie en avril 77 patients ont dû être hospitalisés en raison de la dengue, sur près de 300 passages aux urgences. Pour rappel la dengue se transmet par les piqûres de moustique. Moins il y a de moustique, moins la maladie se répand ; la meilleure prévention repose sur l’effort de chacun d’éviter, chez soi, de laisser aux moustiques la possibilité de se reproduire, en supprimant toutes les réserves d’eau stagnantes, si petites soient-elles.

Journal de Saint-Barth N°1398 du 18/11/2020

Recrudescence des cas de Covid
Méduses
Pompiers en mer