Des renforts pour l’Ehpad de Gustavia

Deux infirmières et quatre aides-soignantes sont arrivées à Saint-Barthélemy de la Guadeloupe aujourd’hui, jeudi 16 septembre, à 14h30 par le vol d’Air Antilles Express.
Des professionnels de santé dépêchés en urgence par l’Agence régionale de santé (ARS) afin de prêter mains fortes aux personnels de l’Ehpad (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) de Gustavia. Un renfort qui découle de la détection d’un foyer épidémique de Covid-19 au sein de l’établissement.
Selon l’ARS, ce foyer épidémique « concerne sept résidents donc cinq sont non vaccinés ». L’Agence précise que, pour les deux résidents "vaccinés", l’un a reçu une seule dose de vaccin et l'autre deux doses en début d’année 2021. « La 3ème dose devait lui être injectée sous peu car sa dernière injection datait de plus de 6 mois, ajoute le service communication de l’ARS dans un communiqué. Trois d’entre eux, qui font partie des non vaccinés, sont hospitalisés. Les investigations sont en cours afin de définir l’origine de la contamination. » Dans ce même communiqué, l'ARS ne fait pas mention d'un personnel de l'Ehpad atteint par le virus, contrairement à l'information qui nous a été livrée plus tôt dans la journée.
En réponse, l’Agence régionale de santé a donc pris la décision d’envoyer à Saint-Barth des renforts afin de veiller sur les six patients atteints par le virus. Ces membres de la « réserve sanitaire » sont présents en Guadeloupe depuis le lundi 13 septembre. Leur mission initiale était d’épauler les soignants de la polyclinique de Pointe-à-Pitre. Tous vaccinés contre le Covid, ils sont détachés de leur service d’origine situé dans différentes villes et régions de l’Hexagone (Nantes, Le Havre, l’Occitanie, la Bourgogne, etc). Ils devraient rester à Saint-Barth jusqu’au 27 septembre. Selon la préfecture, leur mission consiste uniquement en un renfort au sein de l’Ehpad afin de prendre en charge les résidents touchés par le Covid.