Des précautions locales contre le coronavirus chinois

L’ARS communique sur les précautions mises en place en Guadeloupe, à Saint-Martin et Saint-Barthélemy si un cas de coronavirus chinois est détecté sur le territoire. Par ailleurs un résident de Saint-Barth a lancé une pétition pour des contrôles de température à l’entrée de l’île.

 

Quatre-vingt personnes ont signé une pétition en ligne pour que des contrôles de la température soient effectués à l’entrée de Saint-Barthélemy. « Nul besoin d'être trop alarmiste, restons objectif. Le coronavirus se répand facilement et il nous semble important sur une île de notre taille que les contrôles soient renforcés sans tarder », écrit l’auteur de cette pétition en ligne sur www.change.org, que nous ne sommes pas parvenus à joindre. Une fois les cent signataires atteints, il prévoit de faire parvenir cette demande au président de la Collectivité Bruno Magras.

Il y a peu de chance que sa requête aboutisse, puisque la France elle-même ne contrôle pas la température des voyageurs qui arrivent de Chine. Selon la ministre de la Santé Agnès Buzyn, cette mesure est « un symbole qui ne sert à rien. Il suffit d’avoir pris un peu d’aspirine dans l’avion pour ne pas être détecté ». Les quatre personnes contaminées en France « n’auraient pas été repérées par des prises de température », poursuit-elle.

 

A l’aéroport Paris-Charles de Gaulle, c’est donc une équipe de médecins qui accueille les voyageurs en provenance de Chine, et les informe sur les symptômes et les conduites à suivre. En Chine, plus de 6.000 personnes ont été touchées par le virus, qui provoque les effets d’une grosse pneumonie, et plus de 130 en sont mortes. Pour autant, la connaissance du nCov augmente et si la vigilance est de mise, les experts se montrent plutôt rassurants. L’OMS indique que l’état d’urgence est pour le moment cantonné à la Chine.

 

Quoi qu’il en soit, les autorités sanitaires doivent être prêtes en cas de détection d’un cas de nCov. L’Agence régionale de Santé de Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy se prépare autant que les autres. L’hôpital de Bruyn est au fait du protocole à suivre en cas de suspicion d’un cas de coronavirus. 

 

En cas de doute

Des affiches en français, anglais et chinois ont été posées dans le hall d’arrivée de l’aéroport de Saint-Barth. Elles rappellent les consignes à suivre.

 

En cas de forte fièvre, associée à une toux et des difficultés respiratoires, et si vous avez voyagé récemment en Chine ou été en contact avec quelqu’un qui s’y est rendu, le doute est permis. Dans ce cas, il faut absolument éviter de se rendre chez son médecin ou aux urgences, et rester chez soi, pour limiter tout risque de transmission. Au contraire, il faut appeler le Samu, qui interviendra à domicile, là aussi selon un protocole établi.

JSB 1360



Taux de change

Drapeau USA 1.080 USD Drapeau Russie 69.548 RUB
Drapeau Canada 1.432 CAD Drapeau Brésil 4.755 BRL