Dengue : léger mieux à prendre avec précaution

Après un pic, le nombre de cas évocateurs de la dengue constatés par les médecins a diminué sur notre île. 29 patients présentant des symptômes de la dengue ont été signalés à Santé Publique France ces trois dernières semaines, sur 157 depuis fin décembre. Une baisse des cas confirmés biologiquement est aussi constatée par rapport à début mars, avec trois cas la semaine dernière, sur 49 depuis début décembre. Saint-Barthélemy est toujours considérée en phase interépidémique, c’est à dire que la présence de cas isolés ou de foyers est avérée. La tendance est donc à la baisse sur notre île, comme à Saint-Martin et en Guadeloupe. Santé Publique France recommande d’interpréter ces chiffres avec précaution « compte tenu de l’alerte en cours sur le Covid-19. En effet, la mise en place du confinement sur le territoire national depuis la mi-mars (semaine 2020-12), a eu pour conséquence une diminution, des consultations pour suspicion de dengue dans les cabinets médicaux de ville, dans les centres hospitaliers et des prélèvements dans les laboratoires (de ville et hospitaliers) au cours de ces deux dernières semaines. » L’organisme rappelle que la prévention consiste à se protéger contre les piqures de moustique, et surtout à nettoyer sa maison et son jardin de tout récipient pouvant contenir de l’eau, même un simple bouchon de bouteilles, qui favorise la reproduction des moustiques.

Journal de Saint-Barth N°1370 du 08/04/2020

Le plan de la Com pour tester la population
Plus de 1.900 personnes au chômage partiel