Contrôles quotidiens dans les restaurants et dans la rue

Plusieurs avertissements ont été dressés par les gendarmes pour non-respect des consignes sanitaires dans les bars et restaurants de l’île. Trois ont reçu des mises en demeure. En ce qui concerne le port du masque en ville, les forces de l’ordre font de l’information pour le moment.

Depuis un peu moins d’un mois, les gendarmes ont adressé des avertissements dans 8 à 10 bars et restaurants de l’île, en raison de manquements au respect des règles sanitaires. Ils contrôlent chaque jour des établissements, midi et/ou soir, pour s’assurer que les distances sont assurées, le port du masque respecté, que les clients sont bien invités à  laisser leurs coordonnées, qu’ils ne sont pas plus de six à table, que la fermeture est effective à minuit, etc.
Trois bars et restaurants de l’île ont reçu une mise en demeure de la préfecture, l’étape supérieure. Après cela, en cas de nouveau constat d’un manquement aux règles, c’est la fermeture administrative assurée. Les gérants ont donc la pression pour accueillir la clientèle à bras ouverts tout en se faisant surveillants, ce qui ne doit pas être évident...

Cinq secteurs avec masque obligatoire
Chaque jour également, une patrouille de gendarmerie  parcourt les rues où le port du masque est obligatoire à l’extérieur, à l’instar de la police territoriale. Pour l’instant pas de verbalisation, les agents font seulement de la prévention et de l’information, d’autant qu’aucun affichage n’informe les promeneurs du périmètre de cette obligation.
Pour rappel, depuis le 19 octobre le port du masque est obligatoire pour toute personne âgée de plus de 11 ans, de 7 heures à 2 heures. Cette mesure concerne cinq secteurs : Gustavia, Saint-Jean Villa Créole, les Galeries du Commerce, L’Oasis et le centre commercial de Lorient (autour du cimetière), où se trouvent des commerces et des services publics. Pour rappel, le non-respect de ces règlementations est passible d’une amende de 135 euros.
Comme chaque début de saison les gendarmes ont rencontré les saisonniers des “gros” hôtels  pour une réunion de prévention à la sécurité routière. Cette année l’opération a été adaptée en raison du virus (petits groupes et réunions en extérieur) et les militaires ont particulièrement insisté sur le respect des consignes sanitaires.

 

Journal de Saint-Barth N°1399 du 25/11/2020

Pas d'effet Covid sur Thanksgiving
Noël approche
Accident mortel