Classement en zone rouge : aucune nouvelle mesure pour Saint-Barth

Les îles du Nord ont été classées en zone rouge de circulation du virus, avec la Guadeloupe, ce vendredi 28 août par décret. « Aucune nouvelle mesure complémentaire n’est envisagée pour le moment », indique la préfecture de Saint-Martin et Saint-Barthélemy dans un communiqué de presse ce vendredi. « Celles qui sont déjà prises restent en vigueur : déclaration en Préfecture des rassemblements de plus de 10 personnes ; fermeture des bars et des restaurants à minuit ; port du masque obligatoire dans l’ensemble des commerces ; limitation des conditions d’entrée par voie maritime ; contrôles temporaires des accès à Saint-Martin. »

 

Certains habitants de Saint-Barth demandent à ce que la présentation d’un tests PCR soit obligatoire pour entrer sur l’île depuis la Guadeloupe et Saint-Martin/Sint-Maarten : ce ne sera pas le cas pour le moment.

 

En revanche la frontière entre les parties française et hollandaise de l’île voisine est prolongée jusqu’au 15 septembre. La circulation reste strictement limitée aux motifs impérieux suivants : raison familiale grave, problème de santé relevant de l’urgence et motif professionnel avéré. « Le port du masque est fortement conseillé en toutes circonstances et le respect des gestes barrière est indispensable », complète la préfecture.

 

Le dernier bulletin sanitaire pour  nos deux îles remonte au 25 août, et fait état de huit cas actifs à Saint-Barth, pour un total de 17 cas confirmés depuis février. 139 cas actifs à Saint-Martin pour un total de cas confirmés de 198, et 248 cas actifs à Sint-Maarten pour un total de 444 cas confirmés.

 

Onze patients sont hospitalisés à Saint-Martin (et quatre Saint-Martinois au CHU de Guadeloupe), sept à Sint-Maarten. Six décès sont à déplorer en partie française, dix-sept en partie hollandaise.