Circulation virale modérée à Saint-Barthélemy

Selon le dernier bulletin de la préfecture, publié mardi soir, six nouveaux cas ont été détectés la semaine dernière. Plus de 300 tests ont été réalisés au laboratoire Bio Pôle.

Ces chiffres confirment la stabilisation de la situation épidémique sur notre île. « La circulation virale semble modérée mais la situation doit être suivie avec attention », indique Santé Publique France dans son dernier bulletin épidémiologique daté du 23 octobre.

Sur une population de 10.000 habitants, en matière de statistiques, les chiffres ont vite tendance à faire le grand écart. Il suffit d’un cas de Covid pour dépasser le seuil de vigilance (taux d’incidence de 10/100.000 habitants). Le couvre-feu a été décrété par le gouvernement dans des territoires où le taux d’incidence dépassait les 250/100.000 habitants sur une semaine ; cela représenterait 25 cas pour Saint-Barthélemy. Comme nous vous le disions déjà dans notre édition 1392, les chiffres sont donc à prendre avec précaution sur une petite île comme la nôtre. «L’interprétation des taux d’incidence sur ces petits territoires doit être conjointe avec l’interprétation du taux de positivité et d’identification de foyers de transmission actif (clusters) », note Santé Publique France. Ainsi, si le taux d’incidence a grimpé de 31 à 102 nouveaux cas pour 100.000 habitants à Saint-Barth, aucun nouveau cluster n’a été identifié depuis celui de la cantine scolaire, et le taux de positivité reste à des niveaux assez bas (il varie de 1 à 7% selon les semaines, le seuil de vigilance est à 5%).