Bilan inchangé à Saint-Barth, le Covid-19 progresse à Saint-Martin et dans le monde

Pas de nouveau cas à Saint-Barth, le bilan monte à Saint-Martin, en Guadeloupe et en Martinique. Partout dans le monde, l’épidémie s’étend.

 

Pas de nouveau cas avéré de Covid-19 à Saint-Barthélemy depuis le 26 mars. Aujourd’hui, deux résidents sont confinés chez eux et encore porteurs du virus. Les quatre autres qui ont été touchés sont guéris : ils ont subi deux tests de dépistage revenus négatifs, à 48 heures d’intervalle, pour en être certains. Bonne nouvelle donc.

 

A Saint-Martin, la situation est plus préoccupante. Côté français, 31 cas ont été dépistés positifs depuis le début de la crise, dont quinze sont encore porteurs. Deux sont hospitalisés. Deux personnes sont décédées du Covid-19.

Côté hollandais, le bilan est encore plus lourd avec six personnes décédées. Lundi, le gouvernement local recensait 40 cas avérés, dont deux sont hospitalisés en état critique. Il communique aussi sur les personnes qui présentent des symptômes et sont placées en auto-isolement, c’est à dire confinées et sans contact avec la famille : elles sont actuellement 196 à Sint-Maarten. La Première ministre Silveria Jacobs a décrété samedi soir un couvre-feu total durant deux semaines : personne n’a le droit de sortir pour aucune raison, sauf dérogation signée par les autorités, pour le personnel soignant notamment. Tous les magasins sont fermés. Elle a finalement assoupli ce dernier point hier, en autorisant les supermarchés à effectuer des livraisons de marchandises chez ceux qui n’auraient pas eu le temps d’effectuer les courses pour quinze jours.

 

En Guadeloupe, le préfet Philippe Gustin a pris des mesures similaires pour le week-end pascal. Les Guadeloupéens sont uniquement autorisés à se déplacer pour motif de santé, ou pour travailler si le télétravail est impossible. Du 11 au 14 avril, les commerces sont fermés, sauf les pharmacies de garde.

L’archipel recense 139 cas confirmés depuis le début de la crise, dont 41 sont déclarées guéries. 21 patients sont hospitalisés (treize en réanimation), et depuis le début de l’épidémie, huit personnes ont succombé au coronavirus en Guadeloupe.

En Martinique, 151 cas de Covid-19 ont été confirmés à ce jour. Cinquante patients sont déclarés guéris, mais l’île aux fleurs déplore quatre décès.

 

Le bilan continue de s’alourdir dans l’ensemble de la Caraïbe : 86 décès en République Dominicaine, vingt-et-un morts à Porto Rico, neuf à Cuba, huit à Trinidad-et-Tobago qui a dépassé les cent cas confirmés, trois en Jamaïque

 

Certains territoires n’ont pas recensé de décès lié au virus, mais voient avec inquiétude le nombre de patients détectés positifs augmenter : dix cas à Saint-Kitts-et-Nevis, quatorze à La Dominique, quinze à Antigua-et-Barbuda, soixante-quatre à Aruba, six à Montserrat, trois à Anguilla, deux à Saint-Eustache

 

Plus de 10.000 morts en France

En France, à ce jour, près de 74.000 personnes ont été détectées porteuses du Covid-19, et le pays a franchi la barre des 10.000 morts.

Les Etats-Unis sont aujourd’hui le pays du monde le plus touché, avec plus de 368.000 cas avérés, et plus de 10.300 morts. Les Américains s’attendent au pire, crainte illustrée par les propos de l’administrateur fédéral des services de santé publique, Jerome Adams : « La semaine prochaine sera un moment comme Pearl Harbor, comme le 11-Septembre, sauf que ce ne sera pas localisé, ce sera dans tout le pays », a-t-il prévenu sur NBC.

 

Au Royaume-Uni, tout le monde est suspendu aux nouvelles de Boris Johnson, Premier ministre, admis mardi en soins intensifs. Le Covid-19 a déjà fait plus de 5.300 morts dans le pays.

 

Après un mois de confinement, l’Italie est toujours très touchée, avec des centaines de décès chaque jour. Aujourd’hui, c’est la péninsule qui connaît le bilan le plus lourd au monde, avec plus de 16.500 victimes au total.

 

L’Espagne aussi fait tout pour limiter la propagation du virus, qui a aujourd’hui touché officiellement plus de 135.000 habitants, et tué plus de 13.000 personnes. C’est le deuxième pays le plus touché après l’Italie.

 

L’impact du Covid-19 est pour le moment beaucoup plus limité chez son voisin le Portugal, avec plus de 11.000 contaminés, pour 311 décès. Considéré pendant un temps comme une exception européenne, et l’action de son gouvernement saluée, le Portugal reste quand même prudent. Le confinement a été mis en place très tôt dans le pays, qui se targue aussi d’une population très disciplinée et d’une union sacrée autour de la même cause.

 

En Suède, à l’inverse, pas de mesure de confinement, seuls les rassemblements de plus de cinquante personnes sont interdits. Les restaurants continuent de travailler, mais ne peuvent plus servir au bar. Les Suédois n’ont pas de contrainte dans leurs déplacements, même si le gouvernement recommande de les limiter. La situation s’est dégradée la semaine dernière dans le royaume, avec plus de 400 décès, principalement à Stockholm, dans un pays qui compte 10,2 millions d’habitants. Un état d’urgence pourrait bientôt être décrété afin de restreindre certaines libertés.

 

JSB 1370

























Journal de Saint-Barth N°1370 du 08/04/2020

Le plan de la Com pour tester la population
Plus de 1.900 personnes au chômage partiel