Bilan d’étape du Président sur la gestion de la crise sanitaire

Il « est trop tôt pour tirer un bilan définitif, mais il ne faut pas se le cacher, cet état d’incertitude permanent va encore durer de nombreux mois », déclare Bruno Magras en évoquant la pandémie de Covid-19. Et de revenir sur la stratégie mise en place localement, par l’ARS, la préfecture et la Collectivité, qui repose « sur deux piliers : beaucoup de tests, comparativement à la plupart des territoires du monde, trois fois plus qu’en métropole. Et le respect des gestes barrière, qui relève de la responsabilité de chacun. Il est impossible de garantir l’absence de virus sur notre territoire, sauf à confiner l’île totalement, ce qui serait mortel pour son équilibre social et économique. »

Il se félicite de la gestion de l’épidémie sur l’île. « La Collectivité a assuré une distribution de masques quand il en manquait partout ; elle a doté le Stis et l’hôpital de respirateurs ; elle a réussi à acquérir les automates PCR les plus performants ; par anticipation nous avions commandé mille tests salivaires, nous les avons reçus la semaine dernière. Elle a mis en place des protocoles de contrôle aux frontières. Quel est le bilan d’étape ? Saint-Barthélemy n’a pas connu de cas grave jusqu’à présent, la diffusion du virus a été contenue. Nous avons déconfiné notre île et notre économie plus vite que n’importe quel territoire. Mieux, nous avons pu sauver la saison estivale. » Pour lui cet état des lieux est «le résultat d’un travail collectif.»
Bruno Magras remercie l’ARS, la préfecture, les associations Green Saint-Barth et la Croix Rouge, et la mobilisation des équipes du laboratoire d’analyses. «  Je sais que la pression est énorme et que les patients ne sont pas toujours patients. » Enfin il a un mot pour le travail mené par le directeur de cabinet Thierry Aron et la première vice-présidente Nicole Gréaux, particulièrement investis dans la gestion de la crise. « L’essentiel est de conserver une discipline collective, seul rempart durable contre l’épidémie. L’expérience de cette saison estivale nous servira à préparer la saison d’hiver comme il se doit. »

 

Lire aussi > Bruno Magras souhaite franchir une nouvelle étape dans l’autonomie de l’île

Journal de Saint-Barth N°1386 du 26/08/2020

La fête patronale célébrée
L'épidémie de Covid contenue
Election des Miss