Bars, restaurants, discothèques, navigation : « Nous devons faire les choses progressivement »

La préfète Sylvie Feucher a publié larrêté stipulant les règles du déconfinement à Saint-Barthélemy. Cest bon pour les restaurants et les bars, pas pour les discothèques, ni pour la navigation de plaisance, pour le moment. « Je suis obligée de prendre quelques précautions », explique-t-elle.

 

Larrêté préfectoral tant attendu est signé et publié. Il détaille les activités qui sont autorisées à reprendre à compter du mercredi 13 mai, et celles qui ne le sont pas. Avec quelques différences par rapport au niveau national, à commencer par les bars et les restaurants, qui pourront accueillir leurs clients dès demain, après un faux départ lundi. « Mais attention, ce que jai vu lundi soir, cela ne ma pas du tout plu », prévient Sylvie Feucher, préfète de Saint-Martin et Saint-Barth. « Jai reçu plein de photos de certains établissements à Saint-Barthélemy, ouverts sans aucun respect des mesures barrière. Si les gens ne font pas ce quil faut, je prendrai des mesures de fermeture administrative. Une fiche du ministère du Travail doit sortir pour ces établissements, mais il y a déjà des mesures de simple bon sens à prendre. Si on menvoie des photos, cest bien parce que ça choque. Je suis pour que lactivité reprenne, mais si on nadopte pas les bons gestes dès maintenant, que ferons-nous à la réouverture des frontières ? »

 

Seuls commerces qui auront linterdiction de recevoir du public même à partir du 13 mai, les discothèques, « pour des raisons assez évidentes. » Les activités nautiques commerciales (plongée sous-marine, jet-ski, bateau en day-charter, etc.) ne seront pas non plus autorisés à reprendre leur activité pour le moment.

 

Navigation de plaisance interdite

 

Côté grand public, malgré linsistance du Président Magras, la navigation de plaisance reste interdite pour le moment. « Evidemment, 5 milles des côtes, ce nest pas loin. Mais nous navons pas la capacité de surveiller chaque bateau, et de nous assurer quun bateau ne va pas chercher du monde sur les îles autour pour le ramener à Saint-Barthélemy. Pour la navigation de plaisance, on verra comment la situation évolue à Saint-Martin et Sint-Maarten. Je suis préfète des Îles du Nord, je ne peux pas considérer uniquement Saint-Barthélemy, sans Saint-Martin et Sint-Maarten à côté. Ces règles pourraient être assouplies dans quinze jours, voire une semaine. Il faut de la patience, on ne peut pas tout faire dun seul coup. »

 

En revanche, les activités nautiques comme le surf, la planche à voile ou le kite, sans moteurs, sont autorisées. « Uniquement dans le cadre de la pratique individuelle, pas dans un cadre commercial », souligne Sylvie Feucher.

 

Ces règles seront difficiles à accepter pour certains, mais la représentante de lEtat ne veut pas passer du noir au blanc dun seul coup. « On nest pas dans lidée de faire durer cela quinze ans », rassure la préfète. Assez surprise de voir qu'après des semaines à recevoir des demandes de toute part de rigueur sur le confinement, on lui demande un déconfinement express. « Je veux pouvoir contrôler, branche par branche, la façon dont ça se passe. Nous devons faire les choses progressivement, créer un sas. Les assouplissements pourront arriver rapidement, mais il faut faire une chose après lautre. » Parce quen cas déchec du déconfinement, un reconfinement nest pas exclu. « C'est tout à fait imaginable. Il faudra sy pencher si on a cinq ou six cas de Covid-19 dun coup. Mais je ne veux pas de reconfinement, il faut donc faire les choses correctement. »

 

JSB 1375