Ultramarins et ultra-abstentionnistes

Abstentions écrasantes (jusqu’à 87%) et scores record du Rassemblement national (45% à Mayotte, 23% en Guadeloupe). Si les résultats de Saint-Barth sont assez similaires de ceux de la France entière (avec une participation bien plus faible), l’élection européenne en outre-mer atteste d’une nouvelle désertion des urnes et d’une montée du parti de Marine Le Pen.

 

Bien qu’en baisse, les chiffres de l’abstention en outre-mer restent énormes, et c’est Saint-Martin qui détient la palme avec plus de 87 % des inscrits qui ne se sont pas déplacés. Juste derrière viennent laa Guyane et la Guadeloupe, avec des taux du même ordre. Le territoire ultramarin qui a le plus participé est Wallis-et-Futuna, avec un taux d’abstention de 65,4%... Soit pas loin de 17 points au-dessus du taux national.

 

RN en tête, une première en Guadeloupe

Parallèlement, le Rassemblement National réalise son meilleur score national à Mayotte (plus de 45%) et la Guadeloupe, pour la première fois de son histoire, place le parti de Marine Le Pen en tête (23%), avec 5,5 points de plus que LREM.

Le parti d’Emmanuel Macron a davantage de mal à s’implanter en outre-mer qu’en métropole, malgré les visites répétées de ministres d’Etat et les grandes annonces du gouvernement.

Seules la Martinique, Wallis-et-Futuna et la Polynésie française ont placé LREM en tête devant le Rassemblement National. Et encore, pour la première, le score n’est pas mirobolant : 18,2% des voix. A La Réunion, territoire ultramarin le plus peuplé de France, LREM dépasse à peine 10%, alors qu’un colistier de Nathalie Loiseau est réunionnais… Même l’archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon, dont est originaire l’actuelle ministre de l’Outre-mer Annick Girardin, a préféré le Rassemblement National au parti gouvernemental.

Sur l’ensemble de l’outre-mer, Jordan Bardella réunit 27,4% des suffrages, contre 16,4% pour sa poursuivante Nathalie Loiseau. Si nombre de ces territoires se débattent avec des problématiques d’immigration illégale, d’insécurité, de chômage de masse ou de pauvreté, les chevaux de bataille du RN, ce n’est pas le cas à Saint-Barthélemy. Qui a pourtant, elle aussi, placé l’ancien Front National en tête. L’abstention fait relativiser ces chiffres et reste le choix numéro 1 des ultramarins : notre île comporte 5.177 inscrits, dont 281 ont glissé le nom de Bardella dans l’urne. Soit 5,43% des électeurs. 

 

____________________

Trois îliens à Bruxelles

Ils seraient trois Français originaires d’outre-mer à siéger au Parlement européen. La Guadeloupéenne Maxette Grisoni-Pirbakas, présidente de la FNSEA locale, devient eurodéputée avec la liste de Jordan Bardella. Le journaliste réunionnais Stéphane Bijoux, jusqu’ici responsable du pôle outre-mer à France Télévisions, était dixième sur la liste LREM-Renaissance conduite par Nathalie Loiseau. Il intègre le Parlement européen. Le troisième et dernier est un habitué puisqu’il est eurodéputé sortant : Younous Omarjee, quatrième sur la liste La France Insoumise, conserve son siège malgré le mauvais score surprise de son parti.

 

JSB 1330




Journal de Saint-Barth N°1330 du 29/05/2019

Elections européennes
50 nuances de SBH
Logement indécent
Saison cyclonique

Taux de change

Drapeau USA 1.099 USD Drapeau Russie 70.264 RUB
Drapeau Canada 1.459 CAD Drapeau Brésil 4.567 BRL