Saint-Barth « prouve que les élus locaux sont capables de gérer tous les sujets »

Le président de l’Assemblée des départements de France Dominique Bussereau et le préfet Pierre Monzani ont rendu visite à la Collectivité de Saint-Barthélemy mardi.


J’avais déjà eu le plaisir de venir à Saint-Barthélemy en 1996, alors que j’étais en charge d’une mission sur le transport aérien dans les outre-mer… » se souvient Dominique Bussereau. Mardi, il est venu dans le cadre de ses fonctions de président de l’Assemblée des départements de France (ADF), à laquelle la Collectivité de Saint-Barthélemy est adhérente.

Bruno Magras et ses vice-présidents ont pu échanger avec lui, ainsi qu’avec le préfet Pierre Monzani, sur les compétences communes aux conseils généraux et à la Com. La plus importante concerne le social. Nicole Gréaux, vice-présidente en charge de ce domaine, a notamment pu profiter des conseils de l’ADF sur les questions complexes du handicap et de l’adoption, gérées par la Collectivité depuis l’évolution statutaire. La gestion du service d’incendie et de secours a aussi été abordée. « Nous allons travailler pour apporter à Saint-Barth notre expertise sur ces sujets », indique Dominique Bussereau. Si l’ADF partage son expérience, elle s’inspire aussi de celle de la Collectivité, au premier rang de la décentralisation depuis l’autonomie. « Je suis esbaudi par la capacité de la Collectivité, dans l’aménagement du territoire, la gestion de la fiscalité, l’urbanisme. Cela prouve que les élus locaux sont capables de gérer tous les sujets, et de les assumer de manière courageuse et efficace. Nous pourrions nous en inspirer si nous allons vers une plus grande décentralisation », le cheval de bataille de l’ADF. Son président a quitté Saint-Barth hier pour rejoindre Saint-Martin, dans le cadre d’une tournée antillaise des adhérents ultramarins.

JSB 1324

Journal de Saint-Barth N°1324 du 18/04/2019

Saint-Barth assoiffée
Lutte contre le logement indécent
Infertilité
Elimination des cabris