Réactions « Triste de vivre dans ce monde »

Les professionnels et bénévoles de santé de Saint-Barthélemy vont, comme l’ensemble de leurs homologues français, être dans l’obligation de se faire vacciner contre le Covid-19 à partir du 15 septembre. Une perspective qui, pour ceux qui ont accepté de s’exprimer, ne les réjouit guère.
Un kinésithérapeute (*) assure qu’il est, à sa connaissance, « un des rares » de sa profession sur l’île à être vacciné. « Il y en a mais je n’en connais pas beaucoup », assure-t-il. De fait, l’une de ses consœurs nous indique : « Je suis assez réticente et j’ai attendu le plus longtemps possible. Même si mes patients ne sont pas forcément des personnes fragiles, je ne vois pas comment y échapper aujourd’hui. »
Une réflexion assez proche de celle d’un praticien libéral. Même si, pour lui, rien n’est encore fait avant le vote de la loi. « Tant qu’elle n’entre pas en vigueur, je ne me positionne pas, lance-t-il. Et si la loi passe, on verra. Pour le moment ce n’est pas obligatoire. Je ne travaille pas avec des personnes âgées et rien n’est vraiment précisé pour les professions libérales. »
Une autre praticienne libérale regrette : « On ne peut pas se battre contre ça. Je vais le faire (se vacciner), parce que je n’ai plus le choix. Mais tant que je pourrais l’éviter... Je me sens impuissante et je suis triste de vivre dans ce monde. Même si je comprends que l’on est tous dans le même bateau et qu’il faut continuer à vivre. Mais dans six mois, tout le monde sera obligé de se faire vacciner. Avec un vaccin très jeune dont on ne sait pas ce qu’il vaut. »
Quelques cadres de santé vaccinés disent ne pas voir autre chose en cette mesure qu’un moyen de stopper la diffusion du virus. D’autres vont, finalement et contre leur gré, se faire vacciner. « La méthode est un peu choquante maintenant, mais sans doute y verrons-nous plus clair dans quelques mois », suppose un médecin.
Pour l’heure, quoi qu’il en soit, ce n’est pas sans amertume qu’une partie des professionnels de santé accueille cette obligation vaccinale.

(*) L’anonymat des personnes interrogées a été respecté afin de ne pas les exposer.

 

Journal de Saint-Barth N°1432 du 15/07/2021

Les travaux de cet été
Passe sanitaire et vaccination, ce qui faut savoir