Quoi qu’en pense le gouvernement, Saint-Barth rouvrira le 22 juin

 

Le communiqué du gouvernement, ce matin, n’annonçant pas de date ferme sur la levée de la mise en quarantaine des entrants sur le territoire, n’a pas satisfait la Collectivité de Saint-Barth.

Celle-ci vient de publier son propre communiqué, annonçant la réouverture totale de l’île au 22 juin, quoiqu’en pense l’Etat.

Ce dernier avait indiqué qu’il rendrait les tests avant départ obligatoire lors de la promulgation de la loi de fin de l’état d’urgence sanitaire, soit le 10 juillet au plus tard. Le délai pour la levée des quatorzaines ou septaines à l’arrivée dans les territoires ultramarins est le même.

« L’île de Saint-Barthélemy est heureuse de pouvoir accueillir à nouveau tous ses visiteurs dès le 22 juin », écrit la Com dans son communiqué. Elle détaille son propre protocole, qu’elle a soumis il y a plusieurs semaines au gouvernement, sans obtenir de validation à ce jour.

Les entrants devront effectuer un test de dépistage dans les 72 heures précédant le départ de chez eux. S’il est négatif, ils pourront venir normalement à Saint-Barth.

Si les touristes sont dans l’incapacité de réaliser un test avant de partir, ils peuvent le faire sur place à Gustavia, dans les 24 heures après leur arrivée. Le temps d’avoir les résultats, ils devront se confiner à l’hôtel, en villa ou là ou ils sont hébergés. S’ils restent plus de sept jours, ils devront faire un test à J+7.

A noter que les enfants de moins de 10 ans ne sont pas soumis au test.

Le texte de la Collectivité pourrait être signé de l’office du tourisme : « Membre de la famille ou ami de résident, propriétaire d’une résidence ou simple amoureux de notre île souhaitant y passer quelques jours, Saint-Barth vous souhaite la bienvenue ».