Nicolas Hulot démissionne : « Je ne veux plus me mentir »

Une bombe lâchée mardi matin en direct sur France Inter : Nicolas Hulot a annoncé les larmes aux yeux sa décision de quitter le gouvernement. Selon ses dires, Emmanuel Macron, Edouard Philippe, et même sa propre famille n’avaient pas été informés au préalable.


« Je vais prendre la décision la plus difficile de ma vie. Je ne veux plus me mentir. Je ne veux pas donner l’illusion que ma présence au gouvernement signifie qu’on est à la hauteur sur ces enjeux là. Et donc je prends la décision de quitter le gouvernement aujourd’hui. » Grave, l’air profondément ému, Nicolas Hulot a surpris tout le monde mardi matin sur France Inter, à commencer par son intervieweuse Léa Salamé : « Vous êtes sérieux là ? » « Oui, je suis sérieux. » Le ministre de la Transition écologique a frappé un grand coup en démissionnant de son poste en direct à la radio, sans avoir prévenu ni le Président de la République, ni le Premier ministre, ni les journalistes, ni même sa famille, a-t-il souligné. Personne. « J’ai une immense amitié pour ce gouvernement auquel je m’excuse de faire une mauvaise manière.

Mais  je me surprends tous les jours à me résigner, tous les jours à m’accommoder de petits pas, alors que la situation universelle, au moment où la planète devient une étuve, mérite que l’on se retrouve et qu’on change d’échelle. »

  

Un mot sur Irma et les sargasses

« Je pensais qu’à la sortie de l’été, où la Californie brûle, où la Grèce brûle, où l’Inde subit des inondations ; après nous-mêmes une année terrible, à Saint-Martin, mais y compris ne métropole. Quand je vais en Guadeloupe et que je vois une petite conséquence du changement climatique, petite, pardonnez-moi les Guadeloupéens et les Martiniquais, mais l’invasion des sargasses, qui leur pourrit la vie au quotidien… Petit à petit on s’accommode de la gravité, et on se fait complice de la tragédie », a déclaré Nicolas Hulot, dans un vibrant plaidoyer pour un changement profond de nos sociétés et de la politique.

Symbole vivant de la préservation de la planète, depuis ses premiers reportages dans Ushuaia Nature, jusqu’à la création de la Fondation Hulot, la nomination de Nicolas Hulot comme ministre de la Transition écologique était un énorme atout pour la popularité du gouvernement Macron. Ç’en est fini depuis mardi matin.

Le Premier ministre Edouard Philippe a remercié Nicolas Hulot pour son travail, et rappelé « la détermination totale du gouvernement de prendre en compte cette transition écologique ». Il a indiqué qu’il proposerait plusieurs noms à Emmanuel Macron pour le remplacer dans les prochains jours.

Pour voir l'interview intégrale de l'ex-ministre de la Transition écologique :

https://www.youtube.com/watch?v=YJZa90g9WSk


JSB 1292

Taux de change

Drapeau USA 1.108 USD Drapeau Russie 70.627 RUB
Drapeau Canada 1.463 CAD Drapeau Brésil 4.647 BRL