Michel Magras élevé au rang de Chevalier de l’Ordre de Tahiti Nui


« Permettre à la Polynésie de récompenser celles et ceux qui ont contribué par leur action à faire avancer notre Collectivité autonome », a résumé Edouard Fritch, président de la Polynésie française, en remettant mardi une distinction au sénateur de Saint-Barthélemy Michel Magras. Président de la délégation sénatoriale aux outre-mer, ce dernier est notamment à l’origine d’une étude sur le foncier dans l’archipel et de la création d’un tribunal dédié. Il a aussi travaillé aux côtés de ses homologues parlementaires polynésiens dans le cadre de la loi sur l’indemnisation des victimes des essais nucléaires. Pour cela, il a été décoré mardi 28 janvier au Sénat par Edouard Fritch, et élevé Chevalier de l’Ordre de Tahiti Nui. « Je l’ai fait avec mon cœur. Je suis très touché, heureux et fier. Je vais essayer de la porter avec dignité », a commenté Michel Magras, ému.

Journal de Saint-Barth N°1360 du 30/01/2020

L'année chiffrée des élus
Art Week
Nouveaux avions pour Air Antilles