Les sénatoriales maintenues en septembre

Le décret est paru au Journal Officiel mardi 30 juin : l’élection sénatoriale à Saint-Barth aura lieu le 27 septembre.

 

Le renouvellement prévu en septembre d’une partie des sénateurs (172 sur 348) est maintenu, a indiqué le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner le 17 juin. « Les élections sont convoquées par décret. Je proposerai la convocation des conseils municipaux le vendredi 10 juillet pour désigner les grands électeurs, qui éliront les sénateurs le 27 septembre - soit le dernier dimanche du mois, comme c’est l’usage.» Le décret en question a été publié mardi 30 juin au Journal Officiel.

A Saint-Barthélemy, le sénateur Michel Magras (LR) a déjà annoncé qu’il ne sollicitera pas de nouveau mandat (JSB 1342). Plusieurs candidatures ont alors été évoquées pour lui succéder, notamment celles de Micheline Jacques, Marie-Angèle Aubin ou encore Romaric Magras, mais pour le moment aucune déclaration officielle n’a été faite.
La première semble la plus pressentie pour le siège au Palais du Luxembourg, a priori soutenue par le Président de la Collectivité. Ce dernier ne compte pas briguer le siège, préférant les responsabilités locales. Il est impossible de cumuler la fonction de sénateur avec un mandat local. D’autres candidatures peuvent émerger d’ici là, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être élu pour se présenter aux sénatoriales. Il suffit d’être de nationalité française et âgé de plus de 24 ans. Pour rappel, les sénateurs sont choisi par les grands électeurs, c’est à dire pour Saint-Barthélemy par les élus du territoire : dix-neuf au conseil territorial, la députée des Îles du Nord et le sénateur actuel.
Saint-Martin sera également concernée par le renouvellement de septembre.

Journal de Saint-Barth N°1382 du 01/07/2020

Réouverture et Covid-19
Emeraude Plage et St Barth Essentiel
Le fort Gustaf