Les avocats de l’île vent debout contre la réforme des retraites

Mouvement de grogne national lundi, dans lequel les avocats de France ont entraîné d’autres professions libérales (médecins, kinés, pilotes d’avion…). Les robes noires de Saint-Barth se sont aussi mobilisées contre la réforme des retraites.

 

«Vous avez devant vous des avocats en colère », lâche Me Frédéric Decap, entouré de Me Stéphanie Bringand-Valora et Me Aurélien Stéphane : « C’est une mobilisation préventive, afin d’instaurer un rapport de force. » Les avocats font partie des professions grandes perdantes de la réforme des retraites, telle qu’elle a été présentée par le gouvernement d’Edouard Philippe. Ce dernier compte, d’ici 2025, supprimer les 42 régimes spéciaux pour n’en garder qu’un seul commun à tous.

Le régime spécial des avocats passerait d’un taux de cotisation de 14% à… 28%. Une multiplication par deux pour des pensions, une fois à la retraite, égales ou plus basses qu’aujourd’hui. Une très mauvaise affaire pour cette profession, déjà échaudée par la réforme de la justice entrée en vigueur au mois de mars. En moyenne en France, les avocats partent en retraite à 65 ans et touche 2.322 euros de pension mensuelle.

« Quand on est fonctionnaire ou salarié, 60% des charges sont prises en charge par l’entreprise. Si nous sommes à 14% de cotisations aujourd’hui, c’est parce qu’en tant qu’indépendants nous payons nos propres charges », argue Me Bringand-Valora, représentante sur l’île de l’Ordre des avocats du barreau de la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

 

Le régime de retraite des avocats est excédentaire, et dispose même d’un matelas de 2 milliards d’euros constitué grâce à un ratio actifs-retraités favorable. Si favorable que les avocats abondent la caisse du régime général de plus de 80 millions d’euros par an. « On ne veut pas s’exonérer de la solidarité nationale », souligne Me Decap. « Aujourd’hui, la retraite de base d’un avocat, c’est 1.400 euros. Avec la réforme, ce minimum passerait à 85% du Smic, moins de 1.000 euros. Il y a une rupture d’égalité notamment pour les femmes qui ont eu des enfants. »

 

Exemple donné par le Conseil National des Barreaux : avec un revenu annuel de 24.000 euros, un avocat cotise aujourd’hui près de 3.750 euros. Il touchera moins de 20.700 euros de retraite par an. Une fois la réforme appliquée, ce même avocat devra cotiser plus de 6.700 euros, pour une pension de retraite annuelle de 14.000 euros.

 

Coup dur pour les petits et moyens cabinets

Plus globalement, la direction que prend la justice dans le pays inquiète ces professionnels du droit. « De nombreux confrères et cabinets ne pourront pas supporter le doublement des cotisations. Cette réforme va donc in fine conduire beaucoup de petits cabinets, les plus fragiles, à mettre la clé sous la porte », indique Me Hind Bounaïm. Installée à Saint-Barth, elle a pris part au cortège de lundi à Paris, qui a réuni entre 10.000 et 20.000 manifestants contre la réforme. « La majorité des avocats travaillent dans des moyens et petits cabinets, qui auront du mal à payer. C’est toujours pareil, on va vers la fermeture des petites structures, donc vers une perte de proximité », soupire Me Bringand-Valora. « On essaie de nous diriger vers un modèle anglo-saxon, avec seulement quelques gros groupes et la disparition de l’avocat libéral, de l’échange humain », complète Me Decap.

 

Si le cadre de la réforme a été présenté par Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire aux retraites, et le Premier ministre Edouard Philippe, la concertation qui s’annonce épineuse n’en est qu’à ses débuts. La RATP a paralysé la capitale vendredi 13 septembre, les avocats ont réussi à mobiliser largement lundi 16 septembre. Les agents EDF sont appelés à manifester le 19 septembre, ceux de la SNCF le 24 septembre, les policiers le 2 octobre…Le gouvernement a promis de recevoir les représentants de chaque branche concernée par un régime spécial avant le 15 octobre. Cela commence mal puisque Jean-Paul Delevoye et Nicole Belloubet, Garde des Sceaux, ont annulé le rendez-vous prévu hier avec les représentants des avocats.

 

JSB 1342

Journal de Saint-Barth N°1342 du 19/09/2019

Michel Magras et le Sénat
Tempête Jerry
Tour de Bretagne
Mondial de rugby

Taux de change

Drapeau USA 1.103 USD Drapeau Russie 70.394 RUB
Drapeau Canada 1.461 CAD Drapeau Brésil 4.630 BRL