Grand débat national (et local) : exprimez-vous !

Le CESCE invite les habitants de Saint-Barthélemy à venir s’exprimer dans le cadre du grand débat national, durant tout le mois de février, et y ajoute une consultation sur les problématiques locales.

Le Conseil économique, social, culturel et environnemental de Saint-Barthélemy ouvre, tout au long du mois de février, ses locaux aux habitants pour une consultation dans le cadre du grand débat qui fait la une depuis quelques semaines. « Représentant de la société civile, tous les CESER de France ont été sollicités par le gouvernement pour participer au grand débat national », rappelle l’institution locale. Des permanences se tiendront chaque jour jusqu’à la fin de mois de février dans ses bureaux de Gustavia. « Il sera ainsi possible pour tout le monde de venir s’exprimer, dans un premier temps, sur chacun des quatre thèmes de débat proposés par le gouvernement : la transition écologique, la fiscalité et les finances publiques, la démocratie et la citoyenneté et l’organisation de l’état et des services publics. Pour chaque thème, une fiche technique présentant des éléments de contexte, des points de débat et un questionnaire seront mis à disposition », détaille le CESCE, présidé par Pierre-Marie Majorel. Tous les commentaires des habitants sur ce grand débat national seront ensuite transmis à la préfecture de Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Les problématiques locales également
Au vu du statut de l’île, certains thèmes sont du ressort de la Collectivité et non du gouvernement. C’est pourquoi le CESCE a choisi d’étendre le principe du fameux grand débat d’Emmanuel Macron aux problématiques locales. « Chacun pourra s’exprimer librement, et après avoir analysé et synthétisé les contributions, le CESCE pourra s’en servir pour éclairer la Collectivité dans ses choix », indique l’institution.

> Pour participer : CESCE, 59, rue Victor-Schoelcher à Gustavia (La Pointe). Tout le mois de février du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30.



JSB 1314