[Européennes ] Patrick Ouvrard : «L’Europe est devenue un marécage dans lequel les nations s’enlisent»

Patrick Ouvrard, représentant du Rassemblement National (ex-Front national) à Saint-Barthélemy, ne mâche pas ses mots face à cette Europe qu’il qualifie de dictature. Il est confiant dans les chances de son parti d’accéder au Parlement Européen.

 

Pourquoi vote-t-on alors que Saint-Barth est sortie de l’espace commun européen ?

A part quelques détails, certes peut-être importants pour certains, nous sommes complètement impactés par cette Europe qui décide de tout ce qui est primordial. Dans une démocratie, nous devrions choisir dans quelle société nous voulons vivre. Les gouvernements de chaque pays européen ne sont là que pour contenir leurs citoyens. Ils sont soumis à une dictature européenne, au service des lobbys et de la gouvernance mondialisée, Macron en est l’exemple. Tout ça pour une démocratie définitivement enterrée au profit de quelques dominants.

 

Quel est selon vous l’enjeu de ces élections européennes ?

La reprise en main du destin des peuples. L’Europe est devenue un marécage dans lequel toutes les nations s’enlisent. Il faut absolument inverser le destin européen.

 

Le Rassemblement national a désigné Jordan Bardella, 23 ans, comme tête de liste pour siéger au parlement européen. Qu’avez-vous pensé de ce choix ?

Je vais répondre par une autre question, l’avez-vous écouté ? Moi oui, et je peux vous dire que c’est vraiment le meilleur des choix.

 

Jordan Bardella prône avant tout le retour aux frontières pour l’Europe. Est-ce la seule solution face à la crise migratoire ? Pourquoi est-ce une priorité ?

Je ne pense pas que les cultures puissent se mélanger comme de la peinture. Le mélange de cultures religieuses dans l’harmonie, je n’y crois pas si l’une veut s’imposer aux autres.

Pour une harmonie possible, le pouvoir de l’Etat doit être au-dessus des religions qui font société.

 

Nicolas Dupont-Aignan, allié du RN lors de la présidentielle, et l’ancien cadre du parti Florian Philippot font campagne de leur côté. Craignez-vous qu’ils n’aspirent une partie des voix ?

Les enjeux sont trop importants pour que l’on s’attache à ce genre de considération, les citoyens sont libres de leur choix, les querelles d’ego ne m’intéressent pas.

 

A Saint-Barthélemy, lors de l’élection présidentielle de 2017, le RN avait réalisé un bon score (22,5% au premier tour et 41,6 % au second tour face à Macron). Pensez-vous pouvoir réitérer pour ces élections européennes ?

Nous ferons beaucoup mieux !




JSB 1328









Journal de Saint-Barth N°1328 du 16/05/2019

Gay friendly
Sous-location
Elections Européennes