Emmanuel Macron reviendra pour l’anniversaire d’Irma

Début septembre, le président de la République se rendra à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, pour le premier anniversaire de l’ouragan Irma. Emmanuel Macron a annoncé cette visite lors du discours de présentation du Livre bleu des Outre-mer.

Jeudi 28 juin, Emmanuel Macron a détaillé ses priorités pour chaque territoire ultramarin, évoquant « l’archipel de France » et déclarant son amour pour «chacun de vos territoires » a un parterre de représentants des Outre-mer, dont Bruno Magras.

Ce Livre bleu est le résultat d’une consultation de huit mois des habitants ultramarins, les Assises des Outre-mer, dont Saint-Barth et Saint-Martin ont été exclues. Au lendemain du passage de l’ouragan Irma sur nos îles, le gouvernement avait préféré les sortir du dispositif, considérant qu’un suivi spécifique serait plus pertinent.

 Reconstruction et relance des îles du Nord

« Je retournerai à Saint-Martin et Saint-Barthélemy en septembre prochain », a promis le Président dans son discours. «La priorité est la relance d'une économie touristique durable et de reconstruire sur des standards plus sûrs et adaptés aux enjeux climatiques. »

26.000 personnes ont fait des propositions à l’Etat, et présenté des idées pour améliorer la vie des ultramarins. Si Saint-Barth et Saint-Martin étaient exclues du dispositif, trois projets ont tout de même été déposés par des Saint-Martinois : la réalisation d’un film « Une nuit d’enfer », par l’association Jeunesse Soualiga, sur le passage de l’ouragan Irma. L’édition d’un recueil de poèmes, soumis par « Une plume, un crayon et des mots ». IOTV propose un projet sur l’actualité locale et nationale vue par les jeunes de l’île.

« Parler évidemment de nos Antilles et de cette région caribéenne c’est avoir un mot - et nous l'avons vu avec cette interpellation de la jeunesse – pour Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Je m'y suis rendu en septembre dernier, plusieurs déplacements ministériels, un déplacement du Premier ministre se sont aussi tenus, et j'y retournerai en septembre prochain. C'est l'engagement que j’avais pris, il sera tenu », a déclaré le chef de l’Etat. « La priorité pour ces territoires c'est évidemment la reconstruction, la relance de l'économie touristique et, pour Saint-Martin tout particulièrement, la relance exemplaire d'une économie touristique durable, la capacité à construire sur des standards adaptés au XXIe siècle, plus sûrs sur le plan climatique et sismique, plus durables. »

Sargasses : « Réponses non satisfaisantes »

Emmanuel Macron a également détaillé ses priorités pour la Guadeloupe : le CHU et la santé en premier lieu, mais aussi la lutte conter les ­sargasses.

« Le ministre d’Etat et la ministre des Outre-mer se sont rendus il y a quelques semaines sur le territoire et ont pu voir les drames qui s'y passent. Nous avons commencé à apporter des réponses d'urgence - elles ne sont pas satisfaisantes. »

Il a donné une réponse ferme aux élus guadeloupéens et martiniquais qui demandent le placement des échouages massifs d’algues brunes sous le régime de catastrophe naturelle. « Pouvons-nous répondre à travers le dispositif de catastrophe naturelle ? Non ! Parce que ce risque et ce qui est advenu n'est pas exceptionnel mais est devenu récurrent, il nous faut donc construire un dispositif ad hoc pour répondre à ce qui se passe, permettre d’apporter une réponse aux populations, mais surtout de le prévenir par des dispositifs innovants pour repousser ces algues et éviter les conséquences sur la côte, les conséquences pour la santé, pour l'ensemble de l'écosystème, pour le tourisme pour la vie quotidienne. »

 

JSB 1286





Taux de change

Drapeau USA 1.136 USD Drapeau Russie 73.106 RUB
Drapeau Canada 1.506 CAD Drapeau Brésil 4.288 BRL