Saint-Barth - Illustration Collectivité

Débat annulé entre les trois listes

Ce vendredi, Sun FM Music avait convié les trois listes candidates aux élections territoriales à participer à un débat entre 12h15 et 14h30. Une rencontre qui a finalement été annulée en raison de la défection de l’une des listes, en l’occurrence Saint-Barth Action-Equilibre conduite par Marie-Hélène Bernier. La tête de liste a expliqué sa décision.

« Le format proposé par SUN FM consistant à inviter les têtes de listes avec trois de leurs colistiers pour « épauler » le candidat n’est pas un format qui sied à la seule intervention radio réunissant ces trois têtes de liste, a précisé Marie-Hélène Bernier sur les réseaux sociaux. Au-delà du fait que je n’ai, pour ma part, pas besoin d’être épaulée pour prendre part à un débat dans cette élection clef, il paraissait normal que la population puisse entendre directement sa ou son futur(e) président(e).  J’ai donc proposé de modifier ce format afin que seules les têtes de liste y participent. Xavier Lédée (Unis pour Saint-Barthélemy, ndlr) trouvait la formule plus pertinente. Cette proposition n'ayant malheureusement pas été retenue, j’ai décliné l’invitation, puis Xavier Lédée pour qui débattre avec deux listes seulement n’a pas de sens. Je voulais m'en expliquer immédiatement avant que les rumeurs et informations mensongères ne circulent. »

De son côté, toujours par le biais des réseaux sociaux, la tête de liste Xavier Lédée a également exposé les raisons pour lesquelles il a également décliné l’invitation de Sun FM Music. « Après pas mal d’évolutions et de tractations hier, il n’y a pas eu d’accord sur le format de ce débat, indique-t-il. A titre personnel, même si je n’étais pas entièrement satisfait de la proposition qui était faite, j’ai accepté de participer à ce débat. J’ai accepté également la demande de modification pour que ce ne soit plus avec plusieurs colistiers mais avec uniquement les trois têtes de liste. Mais face à l’incapacité à se mettre d’accord et la dernière proposition de faire un débat à deux, j’ai expliqué que ça ne me paraissait pas juste et pas cohérent. »

 

« A douze, ce n’est plus un débat mais un banquet ! »

Romaric Magras, tête de liste de Saint-Barth d’Abord, estime que « ce retournement de dernière minute démontre le manque de cohérence de Mme Hélène Bernier qui n’a eu de cesse de répéter en permanence que la population votera pour une équipe et finalement discréditer son équipe en refusant de se faire accompagner par elle lors du débat ». Et d’ajouter : « Aucun candidat n’a ni à interférer dans l’organisation d’un débat, ni à imposer ses conditions au dernier moment. »

Ce matin dans un communiqué, le président de Sun FM Music Rodolphe Magras (frère du candidat tête de liste Romaric Magras), a annoncé l’annulation de la tenu du débat et a rappelé que celui-ci « proposait de traiter des différents thèmes communs aux programmes respectifs de chaque tête de liste avec la possibilité d’être accompagné de trois colistiers au choix pour des temps d’échanges, de réponses et de débats ».

Au-delà des explications des uns et des interprétations des autres, il est légitime de se poser la question de l’organisation d’un « débat » entre trois équipes de quatre personnes. Une configuration peu commune pour mener des discussions qui, dans le cadre d’échanges de campagne, risque fort de s’apparenter davantage à une cacophonie inaudible (ce qui est fâcheux en radio) qu’à un partage intelligible d’idées. De plus, dans ce format à douze voix, il est également légitime de s’interroger sur la place de la tête de liste ainsi que sur son temps de parole. « Ce n’est plus un débat, c’est un banquet », s’est esclaffé Maxime Desouches, élu territorial et colistier de Marie-Hélène Bernier.

Pour mémoire, lors de la campagne pour les territoriales en 2017, le débat organisé en radio avait réuni Bruno Magras, Xavier Lédée, Marie-Hélène Bernier et Bettina Cointre.

Taux de change

Drapeau USA 1.037 USD Drapeau Russie
Drapeau Canada 1.401 CAD Drapeau Brésil 5.513 BRL