Collège, sport, discothèques, voyage : le gouvernement présente la phase 2 du déconfinement

Le gouvernement a donné les contours pour la suite du déconfinement, qui franchira une nouvelle étape mardi 2 juin. Les mesures sont différenciées selon les départements verts ou orange. Saint-Barthélemy est en vert.

 

La règle des 100 km sera levée. Les frontières resteront fermées jusqu'au 15 juin. Ce qui devrait signifier, logiquement, la possibilité de voyager en France sans motif impérieux. Mais Edouard Philippe a évoqué la situation des outre-mer, où l'entrée de voyageurs restera soumise aux motifs impérieux d'ordre sanitaire, familial ou professionnel. Pour le moment, les Français ne peuvent donc pas faire du tourisme en Outre-mer, ni les Antillais entre les îles des Antilles. "Nous visons toujours une ouverture plus large des vols pour la période des vacances. D'ici là nous allons expérimenter une nouvelle forme de quatorzaine, avec un test à J+7 dans ces territoires."

 

Mauvaise nouvelle pour les discothèques : Edouard Philippe a maintenu leur fermeture, jugeant l’activité incompatible avec la distanciation sociale. Même chose pour les événements festifs, le tout au moins jusqu'au 21 juin. L’interdiction de rassemblement de plus de dix personnes dans l’espace ou les lieux publics est elle aussi prolongée. Pour rappel elle se conjugue à 50 personnes en même temps dans un établissement de plein air, comme le stade.

 

Concernant l’Education nationale, le ministre Jean-Michel Blanquer annonce une ouverture plus large des établissements. Le 2 juin, les collèges de zone verte pourront de nouveau accueillir les 4e et 3e à compter de cette date. Concernant les lycées, la filière professionnelle est prioritaire, mais l’ensemble des lycées pourront ouvrir le 2 juin avec le même protocole qu’au collège.


Les sports de contact (collectifs ou de combat) restent proscrits.

 

Les salles de sport (à Saint-Barthélemy, cela concerne Form Fitness à Lurin, et les salles associatives de l’Ajoe et l’Ascco), pourront rouvrir leurs portes mardi, avec des mesures sanitaires adaptées. Même chose pour le théâtre.

 

Si les restaurants ont déjà rouvert sur notre île, ceux de métropole pourront à leur tour accueillir leurs clients dès mardi. Edouard Philippe a précisé les consignes sanitaires : dix personnes maximum par table distance, une distance minimale d'un mètre entre chaque table, le port du masque obligatoire pour le personnel et les clients lors des déplacements et pas de consommation au comptoir.

 

Ces mesures pourraient être adaptées pour nos territoires par la préfecture de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Celle-ci prendra un arrêté une fois que le décret gouvernemental aura été publié.

 

 

Les ministres ont rappelé que même en zone verte, le virus circule toujours, et qu’il convient de respecter les gestes barrière et rester prudent. Ils recommandent largement le port du masque, et demandent aux entreprises de privilégier le télétravail.

« Le virus est encore présent sur tout le territoire à des degrés divers. Nous en sommes là où nous espérions nous trouver à la fin du mois de mai. Nous sommes un peu mieux que là où nous espérions. C'est le résultat du bon travail de tous ceux qui sont mobilisés sur l'épidémie. C'est aussi le fruit de votre rigueur et de votre civisme », a félicité le Premier ministre. « Nous allons surveiller avec une vigilance particulière les départements d'Ile-de-France, la Guyane et Mayotte. Ces territoires sont donc placés en orange, alors que le reste du pays est en vert. Le déconfinement y sera un peu plus prudent que dans le reste du territoire. »

 

____________________________________________________________________________________________

 

L'application StopCovid en vigueur le 2 juin

 

Le Premier ministre a invité les Français à s'inscrire à l'application pour smartphone StopCovid à compter du 2 juin, qu'il décrit comme "un instrument puissant de lutte contre l'épidémie". Il promet toutes les garanties sur l'anonymat, la protection de la vie privée et de la liberté.