Absentéisme : quels élus sont les plus assidus ?


Sur quarante réunions du conseil exécutif en 2019, une seule élue n’en a manqué aucune. Assiduité record pour Nicole Gréaux, qui préside lorsque Bruno Magras est absent. Le conseiller exécutif Alfred Brin n’a raté que deux réunions, le Président de la Collectivité, quatre, et sept pour Marie-Angèle Aubin. Les vice-présidents Andy Laplace et Nils Dufau sont au même niveau, présents à 28 réunions sur quarante. Enfin arrive Micheline Jacques, qui a pris part à 25 réunions. Même exercice du côté du conseil territorial, réuni huit fois en 2019. Sur les dix-neuf élus qu’il compte, six ont participé à toutes les réunions, incluant bien sûr le président Bruno Magras. Le plus fort absentéisme revient à Patrick Bordjel (Unis pour Saint-Barthélemy) avec 50% de participation ; il a manqué quatre séances. Quatre élus ont raté trois assemblées au cours de l’année (Francius Matignon, Corinne Fébrissy, Ernest Magras, Hélène Bernier). A Saint-Barth, pas de réel mauvais élève donc ; il faut dire que les élus sont peu nombreux et le conseil territorial se réunit moins d’une fois par mois. En France, certaines assemblées ont dû prendre des mesures pour lutter contre l’absentéisme trop important des élus. Par exemple, depuis 2018 à Clermont-Ferrand, leur indemnité est diminuée de moitié à partir de trois absences injustifiées.  La même année, la Région Île de France a également adopté des sanctions financières contre les conseillers régionaux trop souvent absents sans justificatif.


Journal de Saint-Barth N°1360 du 30/01/2020

L'année chiffrée des élus
Art Week
Nouveaux avions pour Air Antilles