Augustin Cagan © Domaine Félicité

[ODONYMES] Augustin Cagan, animateur de Gustavia

Peu d’informations sur Louis Augustin Cagan, qui a donné son nom à une rue de La Pointe, à Gustavia. Né en 1894, il a été durant plusieurs mandats conseiller municipal, plus particulièrement en charge de Gustavia, où il était connu pour animer de façon remarquée la fête patronale du 24 août, entre autres festivités puisqu’il s’occupait de la partie fêtes et cérémonies à la mairie. Couvre-chef toujours vissé sur le crâne et lunettes sur le nez, ce proche de Rémy de Haenen, dont il a été le deuxième adjoint, était l’un des élus piliers de la mairie dans les années 60-70. Il parlait l’anglais de la ville, un dialecte propre à Gustavia. Augustin Cagan n’a pas pris part à la Première guerre mondiale, réformé en 1916, selon sa fiche de matricule militaire. Celle-ci ne mentionne que le nom de sa mère, Louise Emilie Cagan, et stipule qu’il était journalier, c’est à dire une sorte d’intérimaire dans l’agriculture. A Gustavia, il s’occupait, avant la construction de l’actuel phare dans les années 60, de l’allumage de la lampe pour guider les bateaux dans le chenal, chaque soir. Ceux qui l’ont connu laissent tous échapper un sourire nostalgique à l’évocation de son nom, et ce même commentaire : « C’était un personnage… »

Lire aussi

> Lubin Brin, survivant des tranchées de Verdun

> Adrien Questel, l'une des premières bibles de la biodiversité locale

Journal de Saint-Barth N°1387 du 02/09/2020

Enfin la rentrée !
La Suède sommée de s'excuser
Notre série sur les odonymes