Mais où est Alfred, squelette découvert en 1993 à Saint-Jean ?


Il y a 26 ans, deux employés qui travaillent sur un chantier près de l’aéroport de Saint-Jean, Gilles Maincent et Olivier Brin, découvrent en creusant une tranchée un squelette entier, qu’ils baptisent Alfred (JSB n°33). L’archéologue du conseil régional de la Guadeloupe Richard Gérard, dépêché sur place, penche pour l’hypothèse d’un esclave qui aurait vécu 100 ou 200 ans plus tôt. Le défunt est un homme noir décédé à l’âge de 25 ou 30 ans, enterré là visiblement sans cérémonie.

Ceux qui vivaient déjà sur l’île en 1993 se rappellent d’Alfred avec une certaine affection. La question a surgi samedi soir : « Où est passé Alfred ? » « Les ossements sont partis en Guadeloupe, il doit être au dépôt archéologique du Moule », répond Christian Stouvenot. Ce qui l’amène à un autre sujet. Une fois les découvertes exhumées, étudiées, photographiées, que deviennent-elles ? Le principe en vigueur veut qu’elles restent sur le territoire où elles ont été trouvées. « Il va falloir s’engager dans un processus de restitution. Mais il faut pour cela des locaux adaptés », indique-t-il. Présente dans la salle, la présidente de la commission culturelle de la Collectivité, Elodie Laplace, rebondit : « A l’heure actuelle le musée Wall House ne s’y prête pas. La salle de stockage n’est pas équipée de climatisation », explique-t-elle, visiblement séduite par l’idée de faire revenir à Saint-Barth ce qui sort de ses sols. Un projet pour le futur ?

JSB 1340

Journal de Saint-Barth N°1340 du 05/09/2019

Rentrée scolaire
Ouragan Dorian aux Bahamas
Archéologie
Ironman

Taux de change

Drapeau USA 1.102 USD Drapeau Russie 70.486 RUB
Drapeau Canada 1.459 CAD Drapeau Brésil 4.587 BRL