Les 25 ans de la Réserve naturelle célébrés au Wall House

Tout anniversaire revêt des atours symboliques. Il n’en va pas autrement pour celui que la Collectivité et l’Agence territoriale de l’environnement (ATE) s’apprêtent à célébrer. Car cela fait désormais 25 années, un quart de siècle, que la Réserve naturelle de Saint-Barthélemy a officiellement vu le jour. Par le biais d’un décret ministériel et par la volonté conjuguée de plusieurs amoureux de l’île et de sa réserve marine.
Ce samedi à partir de 18h30, une grande exposition de photographies va être inaugurée au sein du musée du Wall House, à Gustavia. Une occasion pour la population de se plonger - jusqu’au 13 novembre - dans l’univers des fonds marins, de sa faune et de sa flore, qui font une autre beauté de Saint-Barthélemy. Toutefois, l’événement va également permettre de rendre hommage aux personnes qui, à l’origine du projet, ont permis à celui-ci de voir le jour.

En 1988, une idée qui va germer
Trois d’entre eux vont être mis à l’honneur. Il s’agit de Nicole Aussedat, Michel Magras et Daniel Blanchard. Les deux premiers sont de l’aventure dès ses prémices, en 1988. En 1989, Donald Comb, président et fondateur de la « New England Biolab Foundation », qui a notamment travaillé sur la problématique de la ciguatera dans les eaux de Saint-Barthélemy, soumet l’idée de créer sur l’île un espace de préservation de la biodiversité sous-marine. Pour ce faire, il finance une équipe de biologistes pour réaliser une première étude de terrain.
La même année, Nicole Aussedat, Michel Magras, Jean Aubin et Patrice Gouard mettent sur pied la première Association de Protection de la Nature de Saint-Barthélemy (APNSB). Cet organisme, présidé par Michel Magras, va créer plusieurs supports de communication et de sensibilisation dont le livret « L’Environnement de St-Barth : manipuler avec soin » mais aussi organiser des conférences et des projections de films. Sans oublier les premières campagnes de nettoyage de l’île.
Dans le même temps, Nicole Aussedat rédige des études préalables à la création de la Réserve naturelle. Parallèlement, la venue de trois scientifiques étasuniens permet d’élaborer le volet scientifique qui identifie les cinq zones actuelles de la Réserve, choisies en fonction de critères écologiques et biologiques prédéterminés.

Convaincre les élus et la population
Un travail de fond s’engage alors pour convaincre les élus et les habitants, notamment les pêcheurs et les plaisanciers, de la nécessité et du bénéfice à venir que serait la création d’une Réserve naturelle. Nicole Aussedat anime les réunions de concertation avec les pêcheurs et autres usagers de la mer tandis que Michel Magras défend devant le Conseil municipal de l’époque la nécessité de créer un espace protégé. Un objectif atteint le 27 janvier 1995 quand la municipalité et son premier magistrat Daniel Blanchard entérinent le projet. Un peu plus d’un an plus tard, le décret est signé par Alain Juppé, premier ministre de l’époque. Daniel Blanchard deviendra le premier président de l’association de la Réserve naturelle.

Hommage à Nicole Aussedat
Lors de l’inauguration de samedi, Nicole Aussedat aura droit à une attention toute particulière. En effet, une plaque gravée de son nom et scellée sur un banc va être dévoilée. Arrivée sur l’île au début des années 80, elle s’est rapidement impliquée dans la préservation de son environnement. Elle fut, par exemple, à l’origine des premiers arrêtés de protection de biotope pour la sauvegarde des étangs de l’île et l’auteure du plan municipal de l’environnement. Après avoir quitté Saint-Barthélemy en 2001, elle va poursuivre ses engagements en collaborant avec des associations et des organisations non gouvernementales qui luttent pour la préservation de la nature.
Après son décès en 2018, son fils sollicite le président de la Collectivité territoriale afin que la Réserve porte son nom. Une requête à laquelle accède la Collectivité puisque, depuis le 12 juillet 2019, l’appellation complète est devenue la suivante : Réserve naturelle nationale de Saint-Barthélemy Nicole Aussedat.

Les horaires de l’exposition
L’exposition réalisée pour les 25 ans d’existence de la Réserve naturelle sera visible aux horaires habituels du musée du Wall House. La Collectivité rappelle que les horaires d’ouverture sont les suivants : du mercredi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 19 heures (20 heures le samedi). Dimanche, le Wall House est ouvert de 15 à 19 heures.

Concours de dessins et de photos de l’ATE
A l’occasion des 25 ans de la Réserve naturelle, l’Agence territoriale de l’environnement a organisé un grand concours de dessins et de photographies. Le premier s’est adressé aux enfants de l’île et le second aux chasseurs d’images, amateurs ou professionnels. Les œuvres sélectionnées par le jury composé d’un plongeur professionnel, d’un agent de l’ATE, d’un élu, d’un photographe professionnel, d’un(e) artiste, d’un membre du Comité consultatif de la Réserve naturelle et d’un représentant d’association environnementale vont être exposées du 1er au 13 novembre au Wall House.

 

Journal de Saint-Barth N°1442 du 14/10/2021

Le passe sanitaire bientôt allégé
Grande opération de nettoyage dimanche
La Réserve s'expose